Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Covid-19 : de nouveaux sites de prélèvements pour tester plus de personnes

Covid-19 : de nouveaux sites de prélèvements pour tester plus de personnes

Paru le jeudi, 04 juin 2020 11:25

C’est l’un des objectifs du gouvernement pour endiguer la propagation du coronavirus : « tester massivement » toutes les personnes potentiellement porteuses du virus. Pour ce faire, le ministère de la Santé publique (Minsanté) multiplie les sites de dépistage dans le pays. À Yaoundé, l’épicentre de l’épidémie, de nouveaux points de prélèvements viennent d’être ouverts « afin d’améliorer les conditions de testing » dans la ville, indique le Minsanté, Manaouda Malachie, dans un tweet le 3 juin dernier.

Il s’agit des centres de santé intégrés (CSI) de Simbock et d’Ekounou, les centres médicaux d’arrondissement (CMA) d’Oyom-Abang et d’Ahala, l’esplanade du stade omnisports Ahmadou Ahidjo et le Palais polyvalent des sports de Yaoundé (Paposy) qui « sera un grand centre de prélèvement en plus des structures existantes », affirme le patron de la santé. Les infirmeries de la police et du ministère de la Défense (Mindef) ont, quant à elles, été érigées en « sites spéciaux » de prélèvements.

« Dès le 5 juin prochain (demain vendredi, NDLR), nous aurons des points de prélèvements dans les districts de santé de manière à permettre au plus grand nombre de se faire tester en cas de besoin », annonce Manaouda Malachie. En vue d’autonomiser les régions, le gouvernement vient d’acquérir 100 000 tests rapides antigènes. Ce, dans un contexte de forte contagion de la maladie dans le pays, où l’on dénombre 6789 cas positifs de Covid-19, dont 3705 guéris et 203 décès selon les chiffres communiqués ce mercredi.

Depuis le début de l’épidémie le 6 mars dernier, seuls les cas suspects étaient testés en priorité. Aujourd’hui, les sites aménagés pour le dépistage du coronavirus accueillent de plus en plus de personnes qui viennent pour des tests volontaires, notamment à Yaoundé. Le dépistage étant un moyen efficace et sûr contre la Covid-19, car les malades détectés tôt et vite pris en charge guérissent dans la quasi-totalité des cas, expliquent les spécialistes de la santé. Plus de 30 000 analyses ont été effectuées sur l’ensemble du territoire national depuis le début de l’épidémie. L’objectif du Minsanté est d’atteindre 50 000 analyses d’ici le 15 juin prochain.

P.N.N

Lire aussi:

Riposte contre le coronavirus : 100 000 tests rapides pour autonomiser les régions

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.