Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Fuite des épreuves à l’OBC : déjà cinq suspects aux arrêts

Fuite des épreuves à l’OBC : déjà cinq suspects aux arrêts

Paru le vendredi, 04 septembre 2020 16:18

La police a procédé aux premières interpellations dans l’affaire de la fraude au baccalauréat 2020. Il s’agit de cinq suspects, dont un enseignant, deux étudiants et deux élèves. Selon Me Emmanuel Simh, un des avocats constitués dans cette affaire, ces présumés fraudeurs ont été écroués à la prison centrale de Kondengui. Les prévenus sont accusés de « partage et diffusion des épreuves sur les réseaux sociaux ».

Sur la Toile, la mise en détention préventive de deux élèves suscite une polémique. Des internautes estiment que les personnes mises en arrêt ne sont que des maillons faibles dans la chaîne des responsabilités dans cette fraude. Pour cette franche de l’opinion, les arrestations ont épargné les « gros bonnets » qui se trouveraient au sein de l’office du Bac. Ce d’autant plus qu’il y a deux semaines, sept responsables en service dans cette administration en charge de l’organisation des examens officiels ont été épinglés par l’enquête administrative ouverte à la demande de la ministre des Enseignements secondaires, Nalova Lyonga.

Frappés de sanctions administratives, ces employés de l’office du Bac impliqués dans la fraude ne semblent pas inquiétés par la police judiciaire qui a diligenté la procédure ayant abouti aux premières interpellations en rapport à cette affaire. « Les enquêtes se poursuivent. Il n’est pas exclu que d’autres personnes soient mises aux arrêts », explique-t-on au ministère des Enseignements secondaires.

BE

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.