Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Lutte contre la mortalité néonatale : le Cameroun va généraliser la méthode « mère kangourou »

Lutte contre la mortalité néonatale : le Cameroun va généraliser la méthode « mère kangourou »

Paru le lundi, 04 octobre 2021 14:40

Le Cameroun va généraliser la méthode « mère kangourou » (MMK) « en vue de réduire considérablement le taux de mortalité néonatale » dans le pays. « Les bébés prématurés ou de petits poids courent un risque mortel à la naissance. Grâce à la méthode “mère kangourou”, ils ont d’énormes chances de survie », affirme le ministère de la Santé publique (Minsanté). Selon les chiffres officiels, 20 000 nouveau-nés meurent chaque année au Cameroun. L’insuffisance pondérale à la naissance et la prématurité figurent parmi les facteurs de risque de mortalité néonatale les plus importants.

La MMK est une pratique de santé fondée scientifiquement qui est recommandée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour les bébés prématurés ou de faibles poids à la naissance. Cette pratique requiert que le nouveau-né soit en contact direct avec la poitrine de la mère ou de la personne qui s’occupe du bébé, qu’il soit idéalement nourri de lait maternel exclusivement, que le temps passé à l’hôpital soit minimisé et que le nouveau-né et sa mère soient étroitement surveillés après leur retour à leur domicile familial.

Cette méthode, peu coûteuse et qui donne des résultats « satisfaisants », est une réelle alternative au déficit de couveuses dans les hôpitaux. Notamment dans les zones reculées où les formations sanitaires ne disposent pas constamment d’électricité ni d’un générateur fiable, et où le manque de soins spécialisés pour les bébés nés avant terme représente un risque élevé de décès.

En février 2019, le Minsanté, le Mécanisme de financement mondial pour les femmes, les enfants et les adolescents (GFF), Grands Défis Canada, Nutrition International et la Fondation Kangourou Cameroun ont lancé une obligation à impact pour le développement (OID) pour la MMK au Cameroun. Ce, afin d’améliorer les conditions de vie de plus de 2 200 nouveau-nés d’ici 2021. Cette OID a été conçue pour équiper 10 hôpitaux de cinq régions (Centre, Littoral, Sud-Ouest, Nord et Adamaoua) « afin de promouvoir et de soutenir une MMK de haute qualité pour améliorer les résultats néonataux chez les bébés prématurés et de faible poids à la naissance », selon les auteurs de ce programme.

L’ambition du gouvernement aujourd’hui est d’étendre cette méthode à l’ensemble du pays. « Pour pouvoir lutter contre la mortalité néonatale, nous avons besoin d’une approche nationale. Grâce à cette obligation à impact sur le développement, nous allons mettre en œuvre la MMK dans plusieurs hôpitaux, jetant ainsi les bases de son expansion à l’échelle du pays », déclarait le Minsanté lors du lancement de cette OID.

P.N.N

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.