Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Bassin du Lac Tchad : plus de 10 millions de personnes ont besoin d’aide humanitaire (ONU)

Bassin du Lac Tchad : plus de 10 millions de personnes ont besoin d’aide humanitaire (ONU)

Paru le lundi, 04 octobre 2021 18:30

Un « aperçu humanitaire » du Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA) indique que dans la zone du bassin du lac Tchad, plus de 10 millions de personnes ont besoin d’aide humanitaire. Ces populations sont identifiées dans les pays riverains de ce grand lac, à savoir, le Cameroun, le Nigeria, le Tchad et le Niger. Ils sont plus d’un million au Cameroun et un peu plus de 8 millions au Nigeria, dans le besoin du fait de la guerre que ces pays mènent contre les insurgés de Boko Haram.

« Après 12 ans de violence, les services sociaux de base et les ressources naturelles déjà limitées sont mis en épreuve. 5,1 millions de personnes sont en insécurité alimentaire – la pire augmentation pour la première fois en quatre ans – et 400 000 enfants souffrent de malnutrition sévère. 1 050 écoles ne fonctionnent pas dans le Bassin du Lac Tchad, privant des milliers d'enfants d'éducation. 2,8 millions de personnes sont déplacées à l'intérieur, dont 2 millions au Nigeria seulement », peut-on lire dans ce rapport.

L’ONU identifie plus de 340 000 déplacés internes au Cameroun, plus de 2 millions au Nigeria, 400 000 au Tchad et 70 000 au Niger. « La violence continue de se propager avec 55 incidents sécuritaires enregistrés en 2021 et causant la mort de 202 personnes », fait savoir le document, qui estime à plus de 2 milliards de dollars l’enveloppe nécessaire pour répondre à ces besoins. « Pourtant, après près des trois quarts de l'année, seulement 31% des fonds nécessaires ont été reçus », se désole l’ONU.

C’est dans ce contexte que Yaoundé accueille, du 4 au 5 octobre, le 3è Forum des gouverneurs du Bassin du lac Tchad pour la coopération régionale sur la stabilisation, la consolidation de la paix et le développement.

Autour de la table, les gouverneurs des régions de l’Extrême-Nord et du Nord du Cameroun, celui de la région de Diffa au Niger, ceux des Etats de Borno, d’Adamawa et de Yobe au Nigeria ainsi que ceux des provinces du Hadjer Lamis et du Lac au Tchad, les plus affectées ; pour jeter les bases de la stratégie régionale de stabilisation, de relèvement et de résilience des zones touchées par les incursions de Boko Haram.

Le Forum des gouverneurs des 8 régions du Bassin du lac Tchad affectées par la crise sécuritaire à Boko Haram a vu le jour en 2018 au Nigeria.

L.A.

Lire aussi : Lutte contre Boko Haram : la stratégie régionale de stabilisation et de résilience des zones touchées se construit à Yaoundé

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.