Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Maroua dans l’Extrême-Nord a son centre de prise en charge des personnes handicapées

Maroua dans l’Extrême-Nord a son centre de prise en charge des personnes handicapées

Paru le mercredi, 04 novembre 2020 16:38

Maroua principale ville de la région de l’Extrême-Nord est devenue la deuxième ville du Cameroun qui va abriter un Centre de réhabilitation des personnes handicapées (CRPH). Cela est devenu possible suite à un décret du président de la République Paul Biya portant création, organisation et fonctionnement du CRPH-Maroua.

Jusque-là, seule la ville de Yaoundé était dotée d’une telle structure. Cet établissement public à caractère social, doté de la personnalité juridique et de l’autonomie financière, a vocation à mettre en œuvre la politique du gouvernement en matière de réhabilitation des personnes handicapées.

A ce titre, le CRPH-Maroua va se charger de l’encadrement en internat des personnes handicapées, de la prise en charge médico-sanitaire ou psychosociale de ces personnes vulnérables ainsi que de celle de leurs familles.

En plus de la promotion de la recherche afin d’améliorer les interventions en matière de réhabilitation, il assurera l’apprentissage, la formation et la reconversion socioprofessionnelle en vue de la réinsertion socioéconomique des personnes handicapées. La fabrication locale des appareillages dédiés à leur usage lui incombe également.

« La création du centre des personnes handicapées de Maroua répond à un besoin réel, dans la mesure où toutes les personnes issues des trois régions septentrionales susceptibles d’être prises en main par une telle structure devaient se rendre à Yaoundé », fait observer une élite de la région.

Pour sa part, un travailleur social note que depuis l’irruption il y a près de sept ans de la secte terroriste Boko Haram avec son lot d’attaques et d’attentats, l’on recrute désormais plus de personnes mutilées ayant besoin d’une prise en charge adéquate dans l’Extrême-Nord.

Le nouveau Centre des handicapés de Maroua est placé sous la tutelle du ministère des Affaires sociales. D’un coût de plus de 3 milliards de FCFA, le CRPH-Maroua est le fruit d’un partenariat entre le ministère des Affaires sociales (1,3 milliard de FCFA) et l’association italienne AIAS d’Afrogola (1,95 milliard de FCFA).

D.M.

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.