Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Digitalisation : un centre multimédia pour faciliter l’inclusion « numérique » des déficients visuels

Digitalisation : un centre multimédia pour faciliter l’inclusion « numérique » des déficients visuels

Paru le vendredi, 04 décembre 2020 18:36

Le Club des jeunes aveugles réhabilités du Cameroun (CJARC) à Yaoundé dispose désormais d’un centre multimédia adapté à ses pensionnaires.

L’infrastructure inaugurée cette semaine est un don du gouvernement camerounais via le ministère des Postes et Télécommunications (Minpostel) au bénéfice de cette catégorie des personnes handicapées.

Au moment où le Cameroun est engagé dans la transition numérique, cette initiative contribue à réduire la fracture numérique en favorisant l’inclusion des déficients visuels. « Il ne faudrait donc pas que certains se sentent défavorisés parce qu’ils ont un handicap. Raison pour laquelle le Centre multimédia qui leur a été offert dispose des équipements qui donnent une accessibilité qui s’adapte à leur handicap », a expliqué Minette Libom Li Likeng, la Minpostel.

Pour Coco Bertin, président du CJARC , « le gouvernement vient de montrer que la prise en compte des personnes handicapées en ce qui concerne la réduction de la fracture numérique est très importante. La qualité des équipements élève le Cameroun au rang de première structure de cette envergure en Afrique Sub-saharienne. Nous sommes reconnaissants au gouvernement camerounais ».

Concrètement, la mission du Centre multimédia inclusif est d’offrir des services multimédias pluridisciplinaires à travers des outils et technologies de dernière génération pour aider les personnes handicapées à être plus autonomes, actives et épanouies.

« Il s’agit donc un espace accessible, doté d’un matériel de pointe et d’un personnel qualifié, pouvant répondre aux nombreuses attentes des personnes malvoyantes. Il vise principalement à favoriser l’accès à l’information, la culture et l’éducation à travers le numérique », explique-t-on au CJARC.

La structure propose également des services de formation en informatique spécialisés, des services d’édition et de transcription braille et d’une sonothèque. D’après Audrey Makoumbo, responsable du nouveau centre , « le service d’édition et de transcription braille travaille à rendre accessibles les différents documents aux personnes déficientes visuelles. Il s’agira entre autres des manuels et documents scolaires, des rapports de travail… Le service sonothèque ou bibliothèque sonore représente une banque d’informations audio. Cet espace permet également l’accès à l’information, l’éducation et la culture ».

Le service de la formation en informatique a pour objectif d’outiller les bénéficiaires aux différentes techniques de bureautique. Ce service favorisera l’insertion socioprofessionnelle des bénéficiaires en général et des personnes handicapées en particulier.

B.E

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Le maïs est la 3e denrée alimentaire produite au Cameroun, après le manioc et la banane plantain

InfographieAgro cameroun mais 2020

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.