Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Parlement : un réseau de députés pour faire la promotion de l’état civil au Cameroun

Parlement : un réseau de députés pour faire la promotion de l’état civil au Cameroun

Paru le mardi, 05 avril 2022 12:35

La première assemblée générale constitutive du Réseau des parlementaires pour la promotion de l’état civil au Cameroun (Reppec) s’est tenue le lundi 4 avril à Yaoundé. Sans surprise, c’est le député François Biba (photo) du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (PCRN) qui a été désigné président. Pour cause, c’est lui qui s’était chargé d’inviter « les parlementaires intéressés par les questions de l’état civil à prendre activement part à cette rencontre ».

Cette invitation a été entendue par une quinzaine de députés. Et comme le prévoyait l’ordre du jour connu d’avance, les statuts de ce réseau ont été adoptés. Les membres du Reppec se donnent donc pour mission de faciliter l’accès des populations aux documents d’état civil.

« Les parlementaires, à travers le Reppec, s’engagent à apporter leur contribution dans le processus de modernisation, d’information, de sensibilisation, d’octroi et de reconstitution d’actes de naissance à travers leur activité de proximité, à la fois sur le terrain et dans le cadre de leur mission de contrôle de l’action gouvernementale », peut-on lire dans ces textes.

Mais avant de passer à l’action, ce réseau doit d’abord être légalisé, comme le prévoit la procédure en vigueur. C’est pour cette raison que les membres du Reppec attendent maintenant que le président de l’Assemblée nationale, Cavaye Yeguie Djibril, signe l’arrêté qui donne officiellement vie à leur réseau.

En attendant ce sésame, les membres du Reppec préparent l’assemblée générale ordinaire. C’est pendant cette rencontre qu’ils vont plancher sur le plan d’action de leur réseau.

Pour le Réseau des journalistes pour la promotion de la décentralisation et du développement local (Rejoddel), c’est une victoire. Ce réseau fondé en octobre 2020 et dirigé par Demetrio Wouassom promeut la démocratisation dans l’établissement des actes d’état civil au Cameroun. C’est le Rajoddel qui a pris sur lui d’approcher les députés pour la création d’un réseau parlementaire. Une idée qui a séduit le député François Biba, qui s’est chargé de rassembler ses collègues autour de lui.

Michel Ange Nga

Lire aussi :

Un réseau de parlementaires plaide pour l’adoption d’un code de protection de l’enfant au Cameroun

Dernière modification le mardi, 05 avril 2022 12:37

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Plus de 100 000 PME créées au Cameroun en quatre ans

InfographieFormation PME cameroun