Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Unicef au chevet de 1575 enfants défavorisés à Yaoundé et Douala

Unicef au chevet de 1575 enfants défavorisés à Yaoundé et Douala

Paru le mardi, 05 mai 2020 18:17

Le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) veut renforcer la protection des enfants défavorisés dans le cadre de la riposte contre la Covid-19 au Cameroun. À cet effet, l’organisme onusien a remis le 30 avril dernier des équipements et moyens de prévention contre le Covid-19 au gouvernement camerounais.

« L’Unicef œuvre pour la protection des enfants vulnérables et elle nous a dotés des kits d’hygiène afin que nous puissions les remettre aux responsables des œuvres sociales privées », a expliqué le ministre des Affaires sociales, Pauline Irène Nguéné.

Le don est destiné à 35 structures d’encadrement et d’accueils pour les enfants vulnérables des villes de Yaoundé et Douala. Chaque structure bénéficiaire a été dotée de pulvérisateurs ; de lave-mains ; de thermoflashs ; de savons et produits désinfectants, mais aussi d’équipements de protection tels que les masques et gants.

« L’Unicef par ma voix réaffirme son engagement à continuer à accompagner le gouvernement et le ministère des Affaires sociales dans la réponse au Covid-19, afin qu’ensemble nous puissions barrer la voie à cette épidémie et à ses conséquences néfastes et assurer que les enfants les plus vulnérables et à risque dans toutes les régions touchées par la pandémie soient assistés et protégés », a déclaré Jacques Boyer, le représentant de Unicef-Cameroun.

De façon concrète, l’Unicef espère impacter 1575 enfants et former 175 encadreurs à travers cette initiative. « En apportant son appui aux efforts déployés par le gouvernement et ses partenaires de la société civile pour barrer la route au Covid-19, l’Unicef entend continuer à contribuer au renforcement des mécanismes de protection de l’enfant contre cette pandémie et ses conséquences directes et indirectes sur les cellules familiales et les communautés, en vue de donner les chances à tous les enfants, en particulier ceux issus des couches les plus défavorisées, de bénéficier des mesures de protection adéquates contre le virus et contre les effets violents, les abus et exploitations dus au Covid-19 », a expliqué le représentant de Unicef-Cameroun.

BE

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.