Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Yaoundé : les autorités préparent des casses au quartier Nkoabang pour désengorger la sortie est de la ville

Yaoundé : les autorités préparent des casses au quartier Nkoabang pour désengorger la sortie est de la ville

Paru le lundi, 05 septembre 2022 08:18

Pour fluidifier la sortie Est de la capitale qui rallie la ville de Bertoua, les autorités ont décidé de procéder à des casses des commerces illégaux. C’est ce que révèle une lettre du 2 septembre dernier du préfet du département de la Mefou-et-Afamba au maire de la commune de Nkol Afamba. Dans ce document, l’autorité administrative demande au maire de « procéder au plus tard le 7 septembre 2022 à la fermeture de tous les marchés illégaux situés à proximité du carrefour Nkoabang et d’orienter les commerçants vers le marché communal au lieu-dit Entrée carrière ».

Le maire est également chargé de faire libérer les emprises de la voie publique en déguerpissant tous les vendeurs à la sauvette, les vendeurs à l’étalage et autres petits commerçants. De même, il s’agira d’interdire tous les pôles de chargement de passagers à proximité des stations-service et d’aménager un lieu de stationnement unique à l’intention des motos-taxis.

Avant cette correspondance du préfet, le maire de la commune de Nkol Afamba avait émis une « dernière mise en demeure avant démolition » aux commerçants et autres propriétaires de constructions sur la voie publique. Ceux-ci avaient sept jours pour déménager des sites « qui sont la cause avérée d’engorgement du carrefour Nkoabang ».

La sortie Est de la ville de Yaoundé se situe sur l’important corridor Douala-Bangui et Douala-Ndjamena. C’est par le carrefour Nkoabang que transitent toutes les marchandises en direction de la frontière avec la République centrafricaine et le Tchad. Or, l’encombrement des emprises de la voie publique crée des bouchons qui freinent le trafic à toute heure. D’où les réactions des autorités pour fluidifier cet axe stratégique.

L.A.

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Au cours de l’année 2021, la direction générale des Impôts du ministère des Finances a encaissé près de 10 milliards de FCFA de paiements d’impôts via le téléphone portable

InfographieSBBC cameroun impots payes

 

Please publish modules in offcanvas position.