Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
CAN 2021 : comment le Cameroun se prépare à faire face aux attaques terroristes

CAN 2021 : comment le Cameroun se prépare à faire face aux attaques terroristes

Paru le mardi, 05 octobre 2021 11:55

Pays organisateur de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) en 2022, le Cameroun compte s’appuyer sur son plan national de riposte à une attaque terroriste pour permettre au public de vivre la compétition en toute sérénité malgré le contexte de menace, particulièrement sur le site de Buea-Limbe où les séparatistes ont promis de perturber le déroulement de la compétition. Cela passe notamment par la sécurisation des stades.

Fin septembre, le stade omnisports à Yaoundé a été le théâtre d’une simulation de prise d’otages. Gendarmes, policiers et personnels civils déployés lors de cet exercice de sécurité grandeur nature ont pu travailler leur collaboration pendant des heures pour améliorer leurs modes d’opération. Cette simulation visait à tester les capacités des forces de défense et de sécurité à mieux se préparer à atténuer l’impact d’une éventuelle attaque terroriste lors d’un match durant la CAN. D’autres manœuvres similaires du genre sont encore prévues dans les jours à venir.

« Notre pays fait face à un certain nombre de crises, il y a notamment des zones de tension. Il est important que nous nous préparions parce que tout peut arriver. Les forces de défense et de sécurité doivent être prêtes à intervenir », a affirmé à France 24 le capitaine de vaisseau Samuel Sylvin Ndutumu, sous-chef plans de l’état-major des armées qui dirigeait cet exercice.

Le plan national de riposte à une attaque terroriste a été élaboré en 2020 par le Groupe interministériel de planification stratégique (GIPS). Ce groupe a été mis en place le 29 mai 2019 et est coordonné par le secrétaire général à la présidence de la République (SGPR), Ferdinand Ngoh Ngoh. Ce document précise par exemple que la Délégation générale à la sûreté nationale (DGSN) doit conduire les opérations en milieu urbain en cas d’attaques (ou de catastrophe grave), tandis que la gendarmerie nationale intervient en première ligne en cas d’attaques dans les zones péri-urbaines.

 « Le Cameroun se doit d’être capable d’assurer la sécurité de tous avant, pendant et après la CAN 2021. Il est impératif de déceler, de combattre et d’éradiquer les attaques terroristes. Notre devoir est d’être vigilants », a déclaré le ministre de la Défense (Mindef), Joseph Beti Assomo, à l’issue d’une conférence de planification relative aux attaques terroristes le 6 septembre dernier.

En rappel, le Cameroun organise la CAN du 9 janvier au 6 février 2022. Des dizaines de milliers de spectateurs et d’officiels sont attendus à Yaoundé, Douala, Bafoussam, Buea-Limbe et Garoua, les villes hôtes de la compétition.

P.N.N

Lire aussi :

CAN 2021 : le Cameroun va déployer l’opération antiterroriste « Shield » pour sécuriser les stades

Dernière modification le mardi, 05 octobre 2021 12:23

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.