Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Emmanuel Nganou Djoumessi : « l’année 2023 a connu un effondrement du réseau routier »

Emmanuel Nganou Djoumessi : « l’année 2023 a connu un effondrement du réseau routier »

Paru le mardi, 05 décembre 2023 09:29

Le ministre des Travaux publics a reconnu devant les membres de la commission des finances et du budget de l’Assemblée nationale que « l’année 2023 a connu un effondrement du réseau routier ». Les internautes se sont en effet fait l’écho de difficultés à voyager à travers le pays du fait de routes dégradées. C’est le cas de la route Douala-Bafoussam dont le niveau de dégradation est tel que les usagers rapportent qu’il faut s’armer de patience pour atteindre sa destination. Il en est de même pour la route Ngaoundéré-Garoua tout aussi dégradée, ou encore la route Maroua-Kousseri.

Pour le ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, deux raisons expliquent l’effondrement du réseau routier. « Ces axes routiers, pour la plupart, ont accompli leur durée de vie (au moins 15 ans) », explique-t-il. La seconde raison, à en croire le ministre, c’est « les conséquences des changements climatiques avec l’abondance des pluies ». Emmanuel Nganou justifie que les pluies « ont trouvé des ouvrages d’assainissement ou de drainage au dimensionnement insuffisant pour collecter et évacuer ces eaux de précipitations, d’où leur non-fonctionnalité. Les eaux non évacuées par des capteurs s’infiltrent de plus en plus sous les chaussées et les détruisent ».

Aussi annonce-t-il « des travaux confortatifs » sur les grands axes du réseau national. Les routes nationales 1, 3, 5 et 10 seront traitées en priorité du fait de leur « portée économique indéniable ».

Le réseau routier du Cameroun est long de 121 000 km, dont seulement 10 000 sont bitumées. Soit 8% du total du réseau. 111 000 km sont des routes en terre et le ministre des Travaux publics rapporte que 1 700 km sont en cours de bitumage.

Pour l’année 2024, le ministère des Travaux publics a sollicité un budget de 643 milliards FCFA, dont 583 milliards FCFA devraient être consacrés à l’investissement. S’il est accepté par les élus, ce serait une hausse conséquente par rapport à 2023 où le budget de ce département ministériel était de 491 milliards FCFA.

L.A.

Lire aussi:

Réseau routier : 41% des routes du Cameroun sont en mauvais état (ministre des Travaux publics)

● E-Arnaques


● Fact Cheking