Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Les transporteurs routiers suspendent leur mot d’ordre de grève

Les transporteurs routiers suspendent leur mot d’ordre de grève

Paru le lundi, 06 avril 2020 14:38

La « grève générale illimitée » des transporteurs routiers prévue pour démarrer ce lundi 6 avril 2020 n’aura finalement pas lieu. « Les syndicats, ayant pris acte de la volonté du gouvernement à donner suite à leurs doléances, ont décidé à l’unanimité de la suspension de leur préavis de grève » adressé le 30 mars dernier au Premier ministre, indiquent les leaders syndicaux de ce secteur dans un communiqué publié le 4 avril dernier.

Cette décision a été prise à l’issue de deux réunions de concertation avec le gouvernement les 3 et 4 avril 2020 à Yaoundé. Les syndicats ont ainsi accepté de suspendre leur mot d’ordre de grève pour permettre au gouvernement d’examiner et de répondre à leurs propositions. Ils réclament la baisse du prix du carburant, en réponse aux mesures gouvernementales de lutte contre la pandémie de coronavirus (Covid-19) limitant notamment le nombre de passagers dans les transports de masse.

« Le secrétaire général des services du Premier ministre a pris acte de cette revendication dont la résolution pourrait alléger les souffrances des professionnels du transport, mais qui reste tributaire du rapport du Minepat (ministère de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire, NDLR) sur l’impact économique global du Covid-19 sur l’économie camerounaise », peut-on lire dans le communiqué. « Cependant, et dans un souci d’apaisement, il a été recommandé aux ministres sectoriels de poursuivre le dialogue avec les syndicalistes à l’effet de trouver un point d’équilibre », poursuit le document.

Au terme desdites rencontres, il a été décidé de libérer tous les transporteurs et conducteurs détenus dans le cadre de la répression des infractions liées aux mesures restrictives prises par le ministre des Transports, Jean Ernest Masséna Ngalle Bibehe, ainsi que la libération des véhicules arraisonnés à cet effet et retenus dans diverses fourrières sur le territoire national, apprend-on. Une rencontre entre le ministre de tutelle et les syndicats des transporteurs est prévue ce lundi, dans le but d’aménager lesdites mesures restrictives.

En rappel, les acteurs des transports routiers ont menacé d’entrer en grève dès ce lundi, en l’absence d’une rencontre avec le gouvernement pour trouver, ensemble, « les voies et moyens aux fins de supporter le choc économique » sur leur activité suite aux mesures prises pour freiner la propagation du Covid-19 au Cameroun.

P.N.N

Dernière modification le lundi, 06 avril 2020 16:09

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.