Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Élections au Barreau du Cameroun : le rappel à l’ordre des anciens bâtonniers aux candidats

Élections au Barreau du Cameroun : le rappel à l’ordre des anciens bâtonniers aux candidats

Paru le vendredi, 06 mai 2022 12:05

Sept des huit anciens bâtonniers de l’Ordre des avocats encore en vie se sont retrouvés le mois dernier pour une réflexion sur l’état du Barreau du Cameroun. Ils en ont profité pour rappeler à tous les candidats, qui se préparent en ce moment à briguer des postes lors des élections de juin prochain, l’obligation de respecter les « valeurs déontologiques de l’Ordre dans leur comportement du quotidien ».

Il s’agit en réalité d’un rappel à l’ordre, car les anciens bâtonniers déplorent le climat de tranchées de la campagne. Ils pointent du doigt « les invectives personnelles auxquelles se livrent aussi bien celles et ceux qui se sont déclarés candidats à ces fonctions que leurs soutiens respectifs », comme on peut le lire dans la déclaration rendue publique après la réflexion des anciens bâtonniers.

« Les anciens bâtonniers invitent en définitive chacun de ces candidats et candidates de même que leurs soutiens respectifs à se ressaisir au plus vite et à ne s’en tenir qu’au devoir de confraternité et à l’esprit de service », ajoutent les auteurs de cette déclaration.

Un avocat qui parle sous le sceau de l’anonymat confirme que le climat est délétère. « Les joutes oratoires dans nos fora sont monnaie courante. Il y a une violence de mots inédite. C’est à tel point qu’on a peur pour le 18 juin [jour des élections] », regrette notre source.

Black Yondo Mandengue

Elle va plus loin : « quand tu supportes un camp, pour les autres tu deviens un ennemi. Où est la confraternité ? Tout ce dont on a besoin c’est d’un bâtonnier ».

Pour cet avocat, cette perte de valeurs est la conséquence de la taille du Barreau qui connaît une nette croissance depuis les dernières élections. « Nous sommes près de 4 000 avocats aujourd’hui alors que nous étions un peu plus de 3 000 lors de la dernière élection », analyse notre source.

Quoi qu’il en soit, pour les anciens bâtonniers il est urgent que le Barreau observe à nouveau les « valeurs déontologiques qui font la force et la singularité de l’Ordre ». Ils recommandent pour cela au prochain bâtonnier de prendre ses responsabilités et d’extirper tout avocat qui s’écarte des valeurs.

Pour rappel, c’est le doyen des bâtonniers, Black Yondo Mandengue, qui a eu l’idée de rassembler ses pairs encore vie. Seul Justin Ebanga Ewodo manquait à l’appel, pour des raisons de santé. Une minute de silence a été observée pour les trois anciens bâtonniers décédés : Bernard Muna, Francis Sama et Charles Tchakounte Patie, décédé en octobre 2020 en cours de mandat.

Michel Ange Nga

Lire aussi :

Barreau du Cameroun : lancement d’une étude pour améliorer les conditions de travail des avocats

Barreau du Cameroun : 50 avocats à la conquête des 15 places du Conseil de l’ordre

Barreau du Cameroun : ces avocats pressentis pour briquer le poste de bâtonnier

Dernière modification le vendredi, 06 mai 2022 12:09

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Plus de 100 000 PME créées au Cameroun en quatre ans

InfographieFormation PME cameroun