Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Match d’ouverture de la CAN 2021 : face à l’affluence, le dispositif de délivrance des pass sanitaire aménagé

Match d’ouverture de la CAN 2021 : face à l’affluence, le dispositif de délivrance des pass sanitaire aménagé

Paru le samedi, 08 janvier 2022 02:25

Le ministre de la Santé publique, Malachie Manaouda, vient de procéder à l’aménagement du dispositif de délivrance des pass sanitaire pour le match d’ouverture de la Coupe d’Afrique des nations (CAN), qui débute dimanche prochain. Il va opposer le Cameroun, pays hôte, au Burkina Faso.

Désormais, les supporters ayant des difficultés pour obtenir leur pass sanitaire sur la plateforme Mamalpro sont invités « de se présenter aux postes à l’entrée du stade Olembé, munis de leur carnet de vaccination, de leur résultat du test de dépistage négatif et de leur CNI ou passeport, le dimanche 9 janvier 2022 à partir de 8 heures », comme on peut le lire dans un communiqué de presse signé du ministre de la Santé le 7 janvier.

Affluence

Pour justifier cet aménagement, Malachie Manaouda rappelle que les demandes de vaccination anti-Covid-19 des personnes qui veulent assister au match Cameroun-Burkina Faso ont complètement explosé dans les postes accrédités. Il est difficile par contre de connaître le nombre exact. Au ministère de la Santé, on choisit pour l’instant de parler d’un « très fort engouement ».

« Les Camerounais sont actuellement très portés sur le match d’ouverture. La demande est tellement forte qu’il est impossible actuellement d’avancer un chiffre. Il y a une forte pression sur ce match. Actuellement, ça vient de partout. Il y a des gens qui veulent partir des régions pour assister à ce match. Les Camerounais veulent vraiment être au stade. Je vous assure, la demande est vraiment forte », fait savoir Clavère Nken, le chef de la cellule de communication du ministère de la Santé publique.

Pari osé

Cet aménagement peut se poursuivre après le match d’ouverture si la pression ne baisse pas. « Si après le match d’ouverture l’engouement et la pression ne sont plus les mêmes que ce qu’on observe en ce moment, alors on peut sereinement poursuivre avec la démarche qui a été convenue dès le départ. Maintenant, comme les Camerounais aiment le football, si la demande est supérieure ou égale à ce qu’on observe en ce moment des mesures appropriées seront prises », poursuit Clavère Nken.

Il faut dire que le pari pris par le Cameroun est très osé, de l’avis même des experts. Le 13 décembre, l’opinion apprenait que le Centre des opérations d’urgence de santé publique estimait qu’il allait falloir réaliser un million de tests durant toute la durée de la compétition. Pour ce défi logistique, 2 000 personnels soignants ont été mobilisés. Sans oublier le recours à Mamalpro, la plateforme de gestion des tests et vaccins du Covid-19 au Cameroun. Qui n’est rien d’autre qu’un site de prise de rendez-vous.

Michel Ange Nga

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.