Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Universités d’Etat : plus de 2000 enseignants attendent toujours le paiement de leurs primes

Universités d’Etat : plus de 2000 enseignants attendent toujours le paiement de leurs primes

Paru le lundi, 08 février 2021 10:35

Le mot d’ordre de grève du Bureau national exécutif du Syndicat national des enseignants du supérieur (BEN-Synes) reste maintenu dans les universités d’Etat. Suspendue le 30 janvier dernier, la grève reprend ce lundi 8 février. La décision a été confirmée le 6 février lors de la session extraordinaire du BEN-Synes.

La rencontre consistait à faire l’état de paiement de l’allocation spéciale pour la modernisation de la recherche. Au terme des travaux, le mouvement syndical dit avoir constaté qu’il n’y a pas eu évolution dans le paiement de la prime de la modernisation de la recherche et que plus de 2000 enseignants des universités d’Etat attendent toujours le paiement de leur allocation.

Lors d’une réunion de concertation présidée le 7 février dernier à Yaoundé par le ministre d’Etat ministre de l’Enseignement supérieur (Minesup), Jacques Fame Ndongo (photo) a rappelé que pour le 4e trimestre 2020, les enseignants perçoivent leurs primes de recherche depuis le 22 janvier dernier. D’après le Minétat-Minesup « les paiements se poursuivent en fonction des moyens disponibles et de la planification rigoureuse effectuée par les services techniques du ministère des Finances. Au sujet du paiement des prestations académiques effectuées par les enseignants au sein des universités d’Etat, il a été convenu qu’il est apuré progressivement et régulièrement en fonction des disponibilités financières de chaque université d’Etat », a déclaré le chancelier des ordres académiques.

En rappel, du 25 au 30 janvier dernier, les enseignants des universités publiques ont observé une première cessation d’activité pour réclamer le versement des primes de recherche et des prestations académiques. L’allocation à la modernisation de la recherche scientifique est une prime versée tous les trois mois par l’Etat à chacun des 6200 enseignants d’universités publiques que compte le Cameroun. Instituée depuis huit ans par le gouvernement, son montant varie en fonction du grade du bénéficiaire. Ainsi, un assistant perçoit trimestriellement 385 000 FCFA, un chargé de cours 680 000 FCFA, un maître de conférences un peu plus de 860 000 FCFA et un professeur 1 000 000 FCFA, au titre de la prime à la recherche.

B.E

Lire aussi :

Grève dans les universités d’Etat : le ministre Fame Ndongo peine à convaincre les syndicats

Grève à double vitesse dans les universités d’Etat, malgré le début du paiement des primes

Grève générale annoncée dans les universités d’Etat dès le 25 janvier

Dernière modification le lundi, 08 février 2021 12:56

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.