Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Sud-Ouest : des séparatistes présumés incendient une école

Sud-Ouest : des séparatistes présumés incendient une école

Paru le mardi, 08 février 2022 15:52

Des bâtiments de l’école publique de Molyko, par Buea (région du Sud-Ouest) sont partis en fumée ce 8 février. D’après des témoignages, les habitants ont été réveillés par l’incendie aux premières heures de la matinée. Ceux-ci affirment avoir vu des hommes armés quitter les lieux du sinistre. Ce qui laisse penser que ce sont des sécessionnistes, dans cette région en proie à un conflit séparatiste depuis 2017.

Les établissements scolaires constituent une cible des groupuscules armés dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Régulièrement, les établissements scolaires sont attaqués, les enseignants ou les élèves tués ou enlevés.

« Les séparatistes armés portent l’entière responsabilité de ces attaques ciblées sur l’éducation, mais la réponse du gouvernement camerounais et des forces de sécurité a été insuffisante et est entravée par les nombreuses opérations anti-insurrectionnelles menées dans les régions anglophones », posait l’Ong Human Right Watch dans un rapport en décembre 2021.

Human Rights Watch note également que « l’enlèvement d’au moins 268 élèves et professionnels de l’éducation par des séparatistes armés entre janvier 2017 et août 2021. Dans la région du Nord-Ouest, lors de deux incidents seulement, l’un en 2018 et l’autre en 2019, des combattants ont enlevé pas moins de 78 et 170 élèves dans leurs écoles respectives. La plupart des victimes (255) étaient des élèves ». Par ailleurs, « au moins 70 écoles ont été attaquées dans les régions anglophones depuis 2017 ».

L.A.

Lire aussi :

Nord-Ouest : quatre enseignants enlevés dans un lycée par des hommes armés

Crise anglophone : des syndicats d’enseignants dénoncent les violences contre l’école

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Au cours de l’année 2021, la direction générale des Impôts du ministère des Finances a encaissé près de 10 milliards de FCFA de paiements d’impôts via le téléphone portable

InfographieSBBC cameroun impots payes