Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Crise anglophone : un nième appel à un cessez-le-feu

Crise anglophone : un nième appel à un cessez-le-feu

Paru le mardi, 08 mars 2022 12:17

La Commission des droits de l’Homme du Cameroun (CDHC) a appelé dimanche à un cessez-le-feu dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, après de nouvelles « attaques terroristes » contre des civils dans ces régions. La CDHC évoque notamment les « meurtres » de Janet Shey, personnel de santé de la Convention baptiste du Cameroun (CBC) abattue dans son véhicule de service le 1er mars à Bamenda (Nord-Ouest) et les personnes tuées après que leur véhicule a sauté sur un engin explosif le 26 février à Ekondo-Titi, notamment le sous-préfet et le maire de cette ville du Sud-Ouest.

Dans une déclaration publiée le 6 mars, la Commission réitère son appel aux groupes armés de ces régions « à cesser d’infliger des souffrances et des peines aux populations camerounaises, y compris les écoliers et les femmes ». Tout en condamnant ces « pratiques inhumaines », elle les invite « instamment à déposer les armes et à rejoindre les centres de désarmement, de démobilisation et de réintégration » pour un retour à la paix dans ces régions.

La CDHC déplore « la méfiance persistante et sans fondement des terroristes sécessionnistes » à l’égard notamment des mesures prises par le gouvernement visant à rétablir la paix et la reconstruction dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest. Elle recommande par conséquent aux autorités de « poursuivre activement les enquêtes sur ces attaques afin que les suspects soient arrêtés et jugés devant les tribunaux compétents, conformément à la loi ».

Lors de son discours de fin d’année 2021, le chef de l’État, Paul Biya, a réaffirmé la « détermination inébranlable » du gouvernement à restaurer la paix dans les régions en proie à des menaces sécuritaires. « Dans cette lutte acharnée contre la barbarie, je voudrais exhorter le peuple camerounais à intensifier la collaboration avec nos forces de défense et de sécurité, afin de neutraliser les fanatiques de la violence armée et de préserver l’intégrité de notre territoire », a-t-il dit. Un appel à la collaboration répercuté par la CDHC.

Au mois de mars 2020, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a lancé un appel en faveur d’un cessez-le-feu dans le monde. Selon le 18e rapport sur « la situation en Afrique centrale et les activités du Bureau régional des Nations unies pour l’Afrique centrale », seule l’APLM-Socadef, une des milices acquises à la cause séparatiste a répondu favorablement à cet appel.

P.N.N

Lire aussi :

Un leader sécessionniste revendique l’attentat à la bombe qui a tué le sous-préfet et le maire d’Ekondo Titi

Sud-Ouest : le sous-préfet et le maire d’Ekondo-Titi tués dans une attaque à la bombe

Crise anglophone : Yaoundé en quête d’un cessez-le-feu

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Plus de 100 000 PME créées au Cameroun en quatre ans

InfographieFormation PME cameroun

 

Please publish modules in offcanvas position.