Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
250 agents de l’État cités dans un détournement de 5,5 milliards épargnés par la justice

250 agents de l’État cités dans un détournement de 5,5 milliards épargnés par la justice

Paru le mercredi, 08 avril 2020 18:06

Pour la première fois, les débats publics ont eu lieu le 24 mars 2020 dans le procès intenté devant le Tribunal criminel spécial (TCS) contre l’ancien chef de la cellule informatique de la direction des dépenses du personnel et des pensions du ministère des Finances.

Devant cette juridiction, Emmanuel Leubou, en détention provisoire à la prison centrale de Yaoundé, et certains de ses anciens collaborateurs sont poursuivis par l’État du Cameroun pour un détournement présumé de 5,5 milliards de FCFA.

D’après l’acte d’accusation, ces détournements ont été perpétrés à travers le non-remboursement des avances sur pension et sur solde accordés à des agents de l’État en fonction ou à la retraite.

Sauf que, révèle le journal Kalara dans son édition du 7 avril, l’expert judiciaire commis par le juge d’instruction a, dans son rapport d’expertise qui sert de base de travail à l’accusation, curieusement omis des noms de personnes ayant bénéficié des fonds querellés. 

En exclusivité, l’hebdomadaire du monde juridico-judiciaire publie la liste de 254 bénéficiaires qui échappent jusqu’ici aux mailles de la justice. Ceux-ci se recrutent parmi les officiers supérieurs de l’armée, les hauts gradés de la police, les magistrats ou les enseignants d’université.

D.M.

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.