Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Les conditions de travail étaient « acceptables » au Cameroun en 2021 (rapport américain)

Les conditions de travail étaient « acceptables » au Cameroun en 2021 (rapport américain)

Paru le mercredi, 08 juin 2022 11:59

La dernière section du rapport du Département d’État américain sur les droits de l’Homme au Cameroun en 2021 est réservée aux droits des travailleurs. Pour les auteurs de ce rapport, les lois relatives au salaire et au temps de travail ont été « acceptables ».

« Dans tous les secteurs, le salaire minimum était supérieur au seuil de pauvreté défini par la Banque mondiale. Les heures supplémentaires étaient rémunérées de 120 à 150% du tarif horaire normal, en fonction de leur nombre et selon si les heures sont effectuées le week-end ou tard dans la soirée ».

Ce n’est pas tout en ce qui concerne les bons points en matière de protection salariale. « Le gouvernement a multiplié par plus de deux le nombre total d’inspecteurs du travail », peut-on lire dans ce même rapport. Sauf que ces inspecteurs étaient toujours en nombre insuffisant. Conséquence, selon le Département d’État américain, le ministère du Travail et de la Sécurité sociale « ne disposait pas de ressources suffisantes pour mettre en œuvre un programme d’inspection complet ».

Comme quoi, tout n’est pas idyllique dans ce rapport en ce qui concerne le traitement salarial. « Malgré la loi sur le salaire minimum, les employeurs négociaient souvent des salaires inférieurs avec les salariés, en partie en raison du taux extrêmement élevé de sous-emploi dans le pays ».

On apprend aussi qu’en 2021, les salaires inférieurs au salaire minimum sont restés courants dans le secteur des travaux publics, qui employait de nombreux ouvriers non qualifiés. C’est aussi le cas des travailleurs domestiques.

Pour terminer, le rapport constate que l’essentiel de l’économie informelle n’est toujours pas réglementé au Cameroun. Et cette économie concerne principalement les secteurs de l’exploitation minière artisanale, les petits commerces, la chasse, la pêche et l’artisanat.

Michel Ange Nga

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Au cours de l’année 2021, la direction générale des Impôts du ministère des Finances a encaissé près de 10 milliards de FCFA de paiements d’impôts via le téléphone portable

InfographieSBBC cameroun impots payes