Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
L’État va distribuer de l’argent aux ménages les plus touchés par le Covid-19

L’État va distribuer de l’argent aux ménages les plus touchés par le Covid-19

Paru le mercredi, 08 juillet 2020 19:20

Le Cameroun va étendre le projet Filets sociaux aux ménages « les plus durement touchés par la Covid-19 ». L’information est contenue dans le Document d’orientation budgétaire 2021-2023. Ce document qui définit l’action de l’État sur les trois prochaines années est défendu depuis la fin de la semaine dernière au Parlement par le ministre des Finances (Minfi), Louis Paul Motaze.

Le projet Filets sociaux est un programme de transferts d’argent au bénéfice des couches vulnérables visant à lutter contre l’extrême pauvreté au Cameroun. Dans cette perspective, le gouvernement s’est engagé à mettre des ressources budgétaires d’au moins 9 milliards par an, de manière progressive à partir de 2020 pour ce projet.

Selon Louis Paul Motaze, « des négociations sont en cours avec l’Agence française de Développement, pour un financement d’environ 13,5 milliards, dans le cadre de l’appui budgétaire sectoriel pour le triennat 2020-2022, au titre du 3e C2D ». Ce financement viendra en sus des fonds additionnels d’un montant de 60 millions de dollars US (autour de 35 milliards) à injecter dans ce programme par la Banque mondiale.

Près de 14 milliards

Pour l’exercice 2019, ce projet a couvert 1 200 villages, 64 quartiers et 35 communes. Pour une enveloppe de 13,43 milliards représentant l’assiette des ressources transférées, ce projet a financé 40 000 ménages à travers le Cameroun.

« Le programme de transferts monétaires d’urgence, qui a touché 12 000 ménages, s’est réalisé dans certaines communes de la région de l’Extrême-Nord, pour répondre aux problèmes liés à l’afflux massif des personnes déplacées et des réfugiés. Les paiements se sont achevés en janvier 2019 et le montant total des transferts a été de 2,16 milliards », détaille le document d’orientation budgétaire.

À travers un programme de travaux publics à Haute intensité de main d’œuvre (HIMO), lancé dans cinq régions, 30 000 personnes ont également bénéficié d’un appui pour un montant global de 2,34 milliards de FCFA.

Baudouin Enama

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.