Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Vaccination contre le Covid-19 : le gouvernement lance une opération de charme auprès des jeunes

Vaccination contre le Covid-19 : le gouvernement lance une opération de charme auprès des jeunes

Paru le jeudi, 08 juillet 2021 12:55

Le ministère de la Jeunesse et de l’Éducation civique (Minjec) a lancé ce mardi une opération de charme auprès des jeunes pour les convaincre de se faire vacciner contre le Covid-19, au moment où le pays mène une campagne de vaccination intense ouverte aux personnes âgées de 18 ans et plus. Pendant deux mois, des Équipes mobiles d’animation populaire urbaines et rurales (Emapurs), composées de jeunes volontaires, de pairs éducateurs, de médiateurs communautaires et d’appelés du service civique vont sillonner les villes et villages pour sensibiliser leurs congénères sur l’importance de la vaccination. Il est aussi question de les mobiliser autour de la campagne en cours et celles à venir.

Ces actions s'inscrivent dans le cadre de la 6e édition de l’opération « Vacances citoyennes et patriotiques » dont le but est de lutter contre les dérives observées dans la société. L’édition précédente a mis l’accent sur l’accompagnement de la stratégie gouvernementale de riposte contre la Covid-19, à travers la mobilisation et la sensibilisation de masse de toute la communauté éducative. Il était ainsi question d’amener les jeunes en particulier au respect scrupuleux des mesures barrières, notamment le lavage régulier des mains, la distanciation physique et le port obligatoire du masque de protection.

Selon les chiffres officiels, le taux national de couverture à la première dose se situe autour de 10% et avoisine les 3% à la deuxième dose. L’on note cependant des disparités au niveau des régions. « Cette couverture varie d’une région à une autre. L’Extrême-Nord est la région où la couverture est la plus élevée et qui a vacciné aussi le plus grand nombre, suivie de l’Adamaoua et du Centre. Pour le Centre, la couverture à la première dose tourne autour de 9% », explique Dr Judith Seungue, chef section prestation des services de vaccination au Programme élargi de vaccination (PEV).

L’on est encore loin de l’objectif du gouvernement de vacciner « au moins 20% » de la population totale avant l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) que le Cameroun organise dès le 9 janvier 2022. Un minimum nécessaire pour espérer atteindre l’immunité collective, alors que certains vaccins arrivent à expiration sous peu. « Les vaccins qui sont administrés et qui seront administrés tout au long de cette campagne sont des vaccins qui n’ont pas encore expiré. À chaque fois qu’un vaccin atteint sa date de péremption, il n’est plus du tout utilisé : c’est le principe de la vaccination. Ce n’est pas propre au vaccin contre la Covid-19 », affirme Dr Seungue.

P.N.N

Lire aussi :

Covid-19 : le Cameroun dans une course contre la montre pour sauver ses vaccins de la péremption

Covid-19 : après trois mois de campagne, le Cameroun franchit seulement la barre de 100 000 personnes vaccinées

Dernière modification le jeudi, 08 juillet 2021 12:56

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.