Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Punaises de lit : le sous-préfet de Yaoundé II demande une campagne de sensibilisation

Punaises de lit : le sous-préfet de Yaoundé II demande une campagne de sensibilisation

Paru le vendredi, 08 décembre 2023 14:56

Le sous-préfet de Yaoundé II, Daouda, a demandé une campagne de sensibilisation contre les punaises de lit, devenues le cauchemar de bon nombre d’habitants du quartier Briqueterie. « Faisant suite de la confirmation de la présence de punaises de lit dans la plupart des ménages du quartier Briqueterie, honneur vous demander de vouloir bien prendre les dispositions pratiques nécessaires en vue de sensibiliser les populations de vos quartier respectifs », écrit l’autorité administrative, dans un message-porté adressé le 7 décembre aux chefs traditionnels de 3e degré de ce quartier populaire de la ville.

Il invite par ailleurs les autorités traditionnelles à accompagner les équipes de désinfection engagées à cet effet afin de combattre cette invasion. L’idée derrière cette campagne est de sensibiliser et d’informer les populations de ce qu’il faut faire lorsqu’on constate le phénomène.  Les punaises de lit sont des insectes parasites de la taille d’un pépin de pomme qui se nourrissent la nuit, principalement de sang humain, se cachent le plus souvent dans les matelas et sommiers et sont transportés dans les vêtements et les bagages.

Elles ont récemment été repérées dans les maisons d’habitation au quartier Briqueterie, mais aussi dans des lieux publics comme les espaces marchands et les mosquées, rapporte le journal L’Œil du Sahel. Selon les spécialistes de la santé, les punaises de lit ne sont pas considérées comme un danger pour la santé et elles ne transmettent pas de maladies. Par contre, leurs morsures peuvent provoquer chez certaines personnes une réaction allergique qui ressemble à une piqûre d’insecte. Les piqûres se localisent généralement sur les parties non couvertes des bras, des jambes et du dos.

En cas d’infestation d’un logement, il est fortement recommandé de procéder à des mesures strictes pour limiter leur prolifération jusqu’à l’élimination. Des sources au ministère de la Santé publique (Minsanté) ont déclaré à SBBC que des équipes de désinfection sont mobilisées sur le terrain depuis ce vendredi 8 décembre 2023 pour procéder à leur éradication. Cet assainissement est couplé à la sensibilisation, indiquent nos sources. Il faut souligner qu’un grand nombre de pays aujourd’hui, comme la France où vit une importante communauté de Camerounais, font face à une recrudescence de punaises de lit. Cette évolution serait liée à l’essor des voyages internationaux, au commerce de seconde main et au développement des résistances aux insecticides.

En 2020, la Plateforme camerounaise du commerce équitable (P2CE) avait adressé une correspondance au ministre de la Santé publique (Minsanté) pour demander « l’adoption des mesures préventives appropriées pour contenir une éventuelle apparition et recrudescence des punaises de lit au Cameroun », alors que de nombreux pays, en Occident notamment, faisaient face à une prolifération de ces nuisibles. Celle-ci proposait alors la création d’un comité de veille en charge de la lutte contre la propagation au Cameroun de ces punaises de lit, l’instauration des mesures visant « systématiquement » à désinfecter tout voyageur et ses bagages dès son arrivée à l’aéroport ou port, et les restrictions temporaires des importations de vêtements (friperie), meubles et biens d’occasion (matelas) d’Europe et d’Amérique.

P.N.N

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Please publish modules in offcanvas position.