Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Enseignements secondaires : Nalova Lyonga brandit la répression pour combattre les violences en milieu scolaire

Enseignements secondaires : Nalova Lyonga brandit la répression pour combattre les violences en milieu scolaire

Paru le mardi, 09 janvier 2024 15:47

La ministre des Enseignements secondaires (Minesec), Nalova Lyonga (photo), est descendue ce 9 janvier au Lycée bilingue de Nsam à Yaoundé, où une altercation entre élèves a eu lieu la veille et au cours de laquelle des armes blanches ont été utilisées, selon la radio nationale. Devant les élèves, le corps enseignant et les responsables de l’établissement, la ministre a prévenu que toutes les mesures seront désormais prises pour lutter contre les violences en milieu scolaire, dans le cadre de la guerre à l’insécurité à l’école que mène le gouvernement. Tout en sensibilisant sur la nécessité du vivre-ensemble dans les établissements scolaires, la Minesec a rappelé les lois pénales auxquelles s’exposent les élèves auteurs de violences.

La loi du 4 avril 1998 portant organisation de l’éducation au Cameroun interdit l’usage de la violence sous quelque forme que ce soit. « L’intégrité physique et morale des élèves est garantie dans le système éducatif. Sont de ce fait proscrits : les sévices corporels et toutes autres formes de violence, les discriminations de toute nature, la vente, a la distribution et la consommation des boissons alcooliques, du tabac et de la drogue », dispose l’article 35 de ladite loi. Des circulaires ministérielles reprécisent régulièrement les missions de l’éducation nationale, en insistant sur le comportement des élèves et des enseignants à l’école. Malgré cela, la violence a pris des proportions inquiétantes ces dernières années au Cameroun, conduisant à des drames insoupçonnés.

En décembre 2022, le gouvernement a organisé un colloque international en vue de trouver des solutions pour éliminer la violence en milieu scolaire, à défaut, la réduire. Une vingtaine de recommandations ont été formulées à l’issue des travaux, notamment l’extension de la vidéosurveillance à tous les établissements scolaires, la systématisation des fouilles inopinées, la sécurisation des enceintes par la construction des clôtures, la décongestion des établissements à gros effectif, l’élaboration d’un code éthique au niveau du système éducatif dans l’enseignement secondaire et le renforcement de la collaboration entre les établissements scolaires et les services déconcentrés du ministère de la Promotion de la femme et de la famille (Minproff) « afin que des actions soient également prises dans les familles des élèves concernés par la violence ».

P.N.N

Lire aussi:

Enseignements secondaires : des jeunes se mobilisent contre les violences en milieu scolaire

Dernière modification le mardi, 09 janvier 2024 15:49

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Please publish modules in offcanvas position.