Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Exploitation minière : 266 personnels du Capam en chômage technique

Exploitation minière : 266 personnels du Capam en chômage technique

Paru le vendredi, 09 juillet 2021 10:32

Le ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique (Minmidt), Gabriel Dodo Ndoke, a pris une décision mettant en chômage technique 266 personnels du Cadre d’appui à la promotion de l’artisanat minier (Capam) le 5 juillet 2021. La décision précise que pendant le chômage technique, qui court pour la période allant du 12 juillet au 16 octobre (date qui marque la cessation officielle d’activité du Capam), tous ces personnels percevront leur rémunération habituelle.

« Le personnel fonctionnaire et les agents de l’État relevant du Code du travail mis à la disposition de l’ex-Capam seront reversés au Minmidt pour compter de la date de signature de la présente décision », indique le texte. Les autres pourraient être enrôlés par la Société nationale des mines (Sonamines) : « la Sonamines pourra, au cours de la période (de chômage technique, NDLR), et en tant que de besoin, solliciter les services de certains de ces personnels, en fonction de leurs compétences individuelles », indique la décision.

D’ailleurs, le coordonnateur du Capam, Victor Aristide Mimbang, rappelle que « le décret présidentiel créant la Sonamines prévoit justement que cette nouvelle société les sollicite en fonction de leurs qualifications ». Avec la cessation des activités du Capam, il n’est donc pas exclu qu’une partie des employés de ce programme gouvernemental aille gonfler les rangs des chômeurs du pays. En dépit de l’expérience acquise pendant plus d’une décennie dans l’exploitation minière dans le pays.

La Sonamines opérationnelle incessamment

Pour les ex-personnels retenus par la Sonamines, la période d’inactivité ne devrait pas être longue, puisque la nouvelle société sera opérationnelle incessamment. La première session ordinaire de son conseil d’administration tenue le 22 juin « consacre la mise en place structurelle et le démarrage effectif de la Sonamines à travers l’adoption des textes et des premiers outils de pilotage et opérationnels ».

Et pour ce faire, le conseil a adopté un budget de 3,774 milliards de FCFA pour l’exercice 2021, ainsi que le plan d’actions prioritaires « afin de mener à bien la canalisation de l’or, la promotion de l’information géologique et minière ainsi que le suivi des activités d’exploration et d’exploitation minière ».

Créée le 14 décembre 2020 par décret présidentiel, la Sonamines est chargée notamment de réaliser l’inventaire des indices miniers en liaison avec les autres administrations et organismes compétents, de mener les activités d’exploration et d’exploitation des substances minérales et d’assurer la mise en œuvre des mesures relatives à la restauration, à la réhabilitation et à la fermeture des sites d’exploitation miniers.

Cette société publique a vocation à rentabiliser l’exploitation minière dans le pays. D’après le Capam, devancier de la Sonamines, le Cameroun perd chaque mois environ un milliard de FCFA à cause de la dissimulation des ressources produites par les sociétés minières.

Dominique Mbassi

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.