Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Déjà cinq suspects mis aux arrêts après l’attentat de Bamenda

Déjà cinq suspects mis aux arrêts après l’attentat de Bamenda

Paru le mardi, 10 mars 2020 15:00

Des auteurs présumés de l’attentat du 8 mars dernier Bamenda ont été interpellés. L’information a été confirmée ce 9 mars 2020 par le gouverneur de la région du Nord-Ouest, Adolphe Lele Lafrique (poto), dans une interview accordée à la Cameroon Radio Television (CRTV), la chaine d’information gouvernementale.

L’autorité administrative informe qu’il s’agit de cinq présumés séparatistes appréhendés par les forces de défense et de sécurité. Mais leur identité n’a pas encore été révélée. « Les suspects interpellés font l’objet d’une exploitation afin de faire la lumière sur l’attentat de dimanche dernier », a-t-il déclaré.

Dans la matinée du dimanche 8 mars 2020, en pleine manifestation de la Journée internationale des droits de la femme, l’explosion d’un engin improvisé a occasionné la mort d’un militaire et fait sept « blessés graves », dont quatre militaires, deux fonctionnaires de la police et un civil.

Cet attentat a été revendiqué par les nommés Ayaba Cho et Tapang Ivo, deux activistes établis hors du Cameroun, qui se présentent comme des leaders du mouvement séparatiste de l’Ambazonie.

Le gouvernement camerounais a dénoncé le fait que ces « terroristes se promènent et vivent dans une immunité totale à l’étranger et de surcroît dans certains pays amis ».

BE

Lire aussi:

Neuf morts et sept blessés dans un attentat à Bamenda et une attaque séparatiste à Galim

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.