Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Yaoundé : des quartiers privés d’électricité depuis plusieurs jours

Yaoundé : des quartiers privés d’électricité depuis plusieurs jours

Paru le jeudi, 11 mars 2021 10:41

Plusieurs quartiers de Yaoundé sont actuellement plongés dans le noir. Selon Eneo, concessionnaire du service de distribution de l’électricité au Cameroun, cette situation est due à «une succession d’incidents sur les réseaux de transport et de distribution de l’électricité, principalement sur la ligne de transport Oyomabang-Nomayos, avec effet sur la distribution de l’électricité dans une partie de Yaoundé et la région du Sud». Ces incidents ont été provoqués par «les tempêtes» qui se sont abattues mardi 9 mars sur la ville, indique l’entreprise dans un communiqué.

Eneo assure que ses équipes et celles de la Société nationale de transport d’électricité (Sonatrel) sont à pied d’œuvre pour un retour à la normale. «Les réparations sont achevées sur la ligne  Oyomabang-Nomayos. La remise en service de cette ligne va permettre le rétablissement du service dans l’essentiel des quartiers de la partie Sud de Yaoundé, ainsi que les villes de la région du Sud», affirme l’entreprise. A 15h45 ce mercredi, l’électricien affirmait que 80% des ménages affectés étaient déjà réalimentés. Mais des quartiers comme Nsam, Obobogo, Damase, Mvan, Mokolo, Eloumdem, Olembé, Nyom, Nkolmesseng, Ekounou, Ekoumdoum, Ekié, Ahala, Mendong n’avaient toujours pas de lumière à cette date.

Coupures répétées

Certains de ces quartiers étaient encore privés de courant cette matinée. «Nous avons passé une deuxième nuit consécutive dans le noir. Eneo dit que cette coupure est due à la pluie de mardi mais cela dure depuis dimanche. Je suis dans un groupe WhatsApp avec des administrateurs d’Eneo. La première fois, quand j’ai demandé d’où venait le problème, on m’a répondu qu’il s’agit de délestage. Après, c’était une histoire de câbles souterrains et finalement, c’est la pluie», tempête une résidente d’Obobogo, dans le troisième arrondissement de la ville. En effet, cette situation est antérieure à la pluie de mardi.

Depuis plus d’un mois déjà, une grande partie de la ville vit au rythme de coupures intempestives et répétées de courant. L’entreprise explique cela par les travaux de renforcement et de sécurisation du réseau de distribution électrique de Yaoundé. «Ces travaux visent à remettre à neuf tous les câbles souterrains et aériens, et cela nécessite des coupures», explique Eneo qui indexe également l’incivisme des populations.

Les coupures de courant sont fréquentes dans la capitale, avec des conséquences fâcheuses pour les ménages qui doivent notamment jongler pour la conservation des denrées alimentaires. Le 7 août 2019, un incendie survenu sur un important poste de contrôle de la ville avait créé de graves perturbations dans la distribution de l’énergie électrique. Un programme de rationnement de l’énergie électrique avait été mis en place en vue d’assurer un «service de soutien», en attendant que tout rentre dans l’ordre.

Patricia Ngo Ngouem

Dernière modification le jeudi, 11 mars 2021 10:44

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.