Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Douala : le mystère reste entier, cinq jours après le kidnapping d’un médecin

Douala : le mystère reste entier, cinq jours après le kidnapping d’un médecin

Paru le lundi, 11 avril 2022 11:59

Cinq jours après l’enlèvement du Dr Olivia Dissongo Joki à Douala, le mystère règne toujours autour de cette affaire. L’identité des ravisseurs reste encore inconnue. L’on ignore également le lieu et les raisons pour lesquelles elle est retenue captive, alors que les autorités locales assurent que les mesures de sécurité ont été prises afin de la retrouver saine et sauve.

Le 7 avril, le gouverneur du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, a annoncé, lors d’un point de presse, que le gouvernement travaille sur « les moyens de libération » de la praticienne, médecin en service à l’hôpital de district de Nylon, dans le troisième arrondissement de Douala. De sources officielles, Dr Dissongo Joki a été enlevée dans l’après-midi du mercredi 6 avril autour de l’aéroport international de Douala. 

Des photos de la victime, bâillonnée et ligotée, circulent abondamment sur les réseaux sociaux. Selon certaines informations, ces clichés auraient été diffusés par ses ravisseurs qui réclament une forte rançon à sa famille. « En souhaitant plus de courage à sa famille, nous nous assurons que tout est fait pour la retrouver rapidement », a tweeté le ministre de la Santé publique (Minsanté), Manaouda Malachie.

Sur les circonstances de son enlèvement, l’on apprend qu’elle aurait été contactée au téléphone par des personnes qui lui proposaient un travail bien rémunéré. Ceux-ci lui auraient fixé un lieu et un jour de rendez-vous. Elle s’y serait rendue et serait ainsi tombée entre les mains de ses ravisseurs.

 « Vous avez des gens qui vous appellent pour vous dire que vous allez être recruté dans telle entreprise. Ils vous disent de les retrouver à tel endroit avec votre dossier en vous promettant de vous intégrer. Vous vous retrouvez par la suite entre les griffes des lions », a déploré le gouverneur, en invitant les populations à plus de vigilance. Samuel Dieudonné Ivaha Diboua a appelé les ravisseurs à relâcher le médecin. « Nous appelons les kidnappeurs à avoir un certain réflexe humaniste vis-à-vis de la victime qui a droit à la vie comme eux », a-t-il dit.

P.N.N

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Au cours de l’année 2021, la direction générale des Impôts du ministère des Finances a encaissé près de 10 milliards de FCFA de paiements d’impôts via le téléphone portable

InfographieSBBC cameroun impots payes

 

Please publish modules in offcanvas position.