Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Covid-19 : face au relâchement du respect des mesures barrières, Dion Ngute prescrit le renforcement des contrôles

Covid-19 : face au relâchement du respect des mesures barrières, Dion Ngute prescrit le renforcement des contrôles

Paru le lundi, 11 mai 2020 15:40

Le 30 avril dernier, le gouvernement a annoncé des mesures d’assouplissement dans le cadre de la riposte contre la pandémie de coronavirus (Covid-19). Notamment l’ouverture, au-delà de 18 heures, des débits de boissons, des restaurants et des lieux de loisirs et la levée de la mesure réduisant le nombre réglementaire de passagers dans tous les transports en commun par bus et taxis. Depuis cette annonce, l’on observe un certain relâchement du respect des mesures barrières édictées pour barrer la voie au virus.  

Les bars ne désemplissent plus, le port du masque et la distanciation sociale y sont jetés aux oubliettes. Les taxis ont renoué avec la surcharge, pourtant interdite. Face à cette situation, le Premier ministre, Joseph Dion Ngute (photo), a instruit le ministre de l’Administration territoriale (Minat), Paul Atanga Nji, de «veiller spécifiquement  au respect de la réglementation sur les débits de boisson, notamment en ce qui concerne les horaires d’ouverture et de fermeture de ventes à emporter et des bars».

Au délégué général à la Sûreté nationale (DGSN), Martin Mbarga Nguele, et au secrétaire d’Etat chargé de la gendarmerie nationale, Galax Yves Landry Etoga, instructions a été données de «maintenir et de renforcer les contrôles visant à éviter les surcharges dans les transports en commun». Ces nouvelles directives ont été édictées le 7 mai dernier, à l’issue de la réunion du comité interministériel chargé d’évaluer et de suivre la mise en œuvre de la stratégie de riposte du gouvernement contre la pandémie du Covid-19 dans le pays.

«Les mesures d’assouplissement prises par le chef de l’Etat le 30 avril dernier ne marquent pas la fin de la crise sanitaire liée au Covid-19, et ne doivent en aucun cas conduire à un laisser-aller de la part des populations», a précisé le Premier ministre au cours de cette réunion. En effet, l’annonce des mesures d’assouplissement a été accueillie par une partie de l’opinion comme la fin de l’épidémie dans le pays.

«Le Cameroun n’a pas encore vaincu le coronavirus. Nous devons maintenant, plus que jamais, observer les mesures barrières», a déclaré le ministre de la Santé publique (Minsanté), Manaouda Malachie, vendredi soir au journal télévisé de 20h30 sur la CRTV. Ce rappel intervient au moment où le pays compte officiellement 2 579 cas d’infections au Covid-19, dont 1465 guérisons et 114 décès, selon les chiffres communiqués le 10 mai dernier.

P.N.N

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.