Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Mortalités néonatale et maternelle : 22 000 nouveau-nés et 4000 femmes meurent encore chaque année

Mortalités néonatale et maternelle : 22 000 nouveau-nés et 4000 femmes meurent encore chaque année

Paru le lundi, 11 mai 2020 16:27

Chaque année au Cameroun, 4000 femmes meurent de complications liées à la grossesse ou à l’accouchement, selon les chiffres communiqués le 8 mai dernier par le ministre de la Santé publique (Minsanté), Manaouda Malachie, à l’occasion de la commémoration de la Journée africaine de la réduction de la mortalité maternelle et néonatale.

Des chiffres encore trop élevés, même si la mortalité maternelle a connu une amélioration significative en 2018. « La dernière enquête démographique et de santé de 2018, dont les résultats ont été publiés l’année dernière, révèle que le taux de mortalité maternelle a diminué d’au moins 40%, passant de 782 à 406 décès maternels pour 100 000 naissances vivantes au Cameroun. C’est très encourageant ! », se réjouit le Minsanté.

Dans le passé, le Cameroun a enregistré des données alarmantes concernant la mortalité maternelle. Entre 1991 et 2011, le ratio de mortalité maternelle a presque doublé dans le pays sur une période de 20 ans, passant de 430 à 782 décès maternels pour 100 000 naissances vivantes. La plupart de ces décès étant évitables.

Une des cibles de l’Objectif de développement durable (ODD) numéro 3 est de faire passer le taux mondial de mortalité maternelle au-dessous de 70 pour 100 000 naissances vivantes d’ici 2030, aucun pays ne devant présenter un taux de mortalité maternelle supérieur à deux fois la moyenne mondiale.

22 000 nouveau-nés meurent chaque année

« La mortalité néonatale, malheureusement, stagne depuis 15 ans malgré les efforts déployés. Nous devons absolument innover et renforcer les stratégies visant à résoudre le problème du nouveau-né en particulier », affirme le ministre. D’après les statistiques officielles, près de 22 000 nouveau-nés décèdent chaque année dans le pays.

Le taux de mortalité néonatale au Cameroun est de 28 décès pour 1000 naissances vivantes en 2018. L’autre cible de l’ODD numéro 3 est d’éliminer les décès évitables de nouveau-nés d’ici 2030, les pays devant chercher à ramener la mortalité néonatale à 12 pour 1000 naissances vivantes.

Alors que la peur du coronavirus incite certaines femmes à accoucher à domicile, le Minsanté encourage ces dernières à continuer à fréquenter les formations sanitaires pour le suivi de leur grossesse et pour l’accouchement, dans le respect des mesures barrières recommandées. Ce d’autant plus que les accouchements à domicile peuvent être plus risqués pour la santé de la maman et du nourrisson.

« Les normes et les directives pour la prise en charge spécifique des femmes enceintes et des nouveau-nés dans ce contexte du Covid-19 sont disponibles et nous prenons toutes les mesures possibles pour assurer la protection des prestataires de soins », affirme le ministre.

P.N.N

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.