Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Plus de 6 millions de personnes en besoin d’aide humanitaire au Cameroun (Ocha)

Plus de 6 millions de personnes en besoin d’aide humanitaire au Cameroun (Ocha)

Paru le vendredi, 11 septembre 2020 10:04

Au Cameroun, le nombre de personnes ayant besoin d'une aide d'urgence a considérablement augmenté. L’alerte en a été donnée par le bureau de la coordination des affaires humanitaires du secrétariat général de l’Organisation des Nations-unies (Ocha).

Selon une note, publiée sur le site officiel de cette organisation onusienne, ce nombre est passé de 3,9 millions de personnes en janvier 2020 à 6,2 millions depuis le début de la pandémie Covid-19. « Cela représente 2,3 millions de personnes supplémentaires par rapport à la situation avant l'apparition de la Covid-19 ».

Les Nations unies et les ONG partenaires ont pour objectif de fournir une assistance vitale à 3,4 millions de personnes parmi les plus vulnérables. Mais depuis le premier cas de Covid-19 au Cameroun le 6 mars 2020, la fourniture de l'aide humanitaire est devenue plus difficile.

« Dans le même temps, la pandémie a exacerbé les vulnérabilités existantes dans les sites encombrés de réfugiés et de personnes déplacées où les infrastructures sanitaires et de santé sont faibles. La fermeture des frontières pour les organisations matérielles et humanitaires pendant plusieurs semaines a affecté les possibilités de fournir une aide humanitaire », explique Ocha.

Le Cameroun est touché par quatre situations humanitaires jugées « complexes et simultanées » par l’ONU. Il s’agit notamment de la violence de Boko Haram dans la région de l'Extrême-Nord. Le Cameroun est le deuxième pays le plus touché dans le bassin du lac Tchad par le conflit armé lié à Boko Haram dans la région de l'Extrême Nord. En août 2020, plus de 320 000 personnes déplacées, 123 489 rapatriés et 114 068 réfugiés nigérians sont touchés par le conflit dans la région de l'Extrême-Nord.

Vient ensuite la crise séparatiste qui sévit dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, avec des répercussions dans les régions de l'Ouest et du Littoral. Et les conséquences de l'afflux de réfugiés de la République centrafricaine dans les régions de l'Est (Adamawa, Nord et Est) auxquelles s’ajoute la pandémie de Covid-19 qui touche les dix régions du pays.

BE

Dernière modification le samedi, 12 septembre 2020 13:20

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.