Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Présenté comme le promoteur de la chaîne de télévision « Bnews 1 » en création, Fame Ndongo dément

Présenté comme le promoteur de la chaîne de télévision « Bnews 1 » en création, Fame Ndongo dément

Paru le mercredi, 11 novembre 2020 13:01

C’est une correspondance du ministre de l’Enseignement supérieur (Minesup), Jacques Fame Ndongo, datée du 5 novembre 2020, qui a attisé la polémique. Dans celle-ci, il transmet au ministre de la Communication (Mincom), René Emmanuel Sadi, « pour compétence, avec avis favorable », la demande d’autorisation de création d’une entreprise audiovisuelle dénommée « Bnews1 ».

La correspondance est révélée sur les réseaux sociaux par l’activiste Boris Bertolt, qui soutient que cette chaîne de télévision en cours de création appartient en réalité au Minesup.

 « Ces allégations sont sans fondement. En droit administratif, une lettre de transmission de la demande d’une tierce personne adressée à une autorité ministérielle n’induit ni un acte de propriété juridique ni un quelconque actionnariat », réagit Jacques Fame Ndongo. Il soutient n’être « ni administrativement, ni juridiquement, ni financièrement, ni politiquement mêlé à cette initiative ».

 Le Minesup précise que ce projet est plutôt l’œuvre d’un jeune opérateur économique par ailleurs maire RDPC de Yaoundé 3. Le maire Luc Owona a sollicité son entregent « par une lettre de transmission sans connotation coercitive et sans conflits d’intérêts », insiste Jacques Fame Ndongo, qui avoue avoir régulièrement été sollicité pour ce type d’intervention.  

Des propos que corroborent aussi bien l’entourage du maire que des proches d’Ernest Obama, transfuge de Vision4 télévision désigné comme le prochain Directeur général de Bnews 1.

Mais Boris Bertolt persiste et signe : Luc Owona, proche du Minesup, n’est qu’un prête-nom, le véritable propriétaire étant Jacques Fame Ndongo, « qui se cache derrière cette chaîne de télévision ».

Ancien journaliste et ancien Mincom (2000-2004), Jacques Fame Ndongo a dirigé l’Ecole supérieure des sciences et techniques de l’information et de la communication, l’école de journalisme de Yaoundé jusqu’en 1993. Il est resté proche des milieux de la presse.

D.M.

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.