Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Personnes handicapées : le Minas affirme avoir investi 136 millions FCFA en 5 ans pour financer des projets rentables

Personnes handicapées : le Minas affirme avoir investi 136 millions FCFA en 5 ans pour financer des projets rentables

Paru le vendredi, 12 janvier 2024 11:48

Le gouvernement « a investi environ 136 millions FCFA au cours des cinq dernières années, dont 65% de l’enveloppe ont été alloués au financement de 113 projets d’activités rentables au profit des personnes handicapées sur l’ensemble du territoire camerounais », a annoncé Pauline Irène Nguene (photo), la ministre des Affaires sociales (Minas). Elle s’exprimait à cet effet le 10 janvier 2024, à l’occasion du lancement de la 7e édition de la Semaine de la solidarité nationale et de l’entrepreneuriat social. Selon le membre du gouvernement, cet argent a été décaissé dans le cadre du Programme d’appui à l’insertion et la réinsertion professionnelle des personnes vulnérables (Pairppev).

Le programme, conjointement initié et mis en œuvre par le Minas et le Fonds national de l’emploi (FNE), vise notamment à assurer l’insertion professionnelle des personnes handicapées à travers la formation professionnelle (sur le tas et formelle) dans divers métiers et la promotion des projets d’auto-emploi et de micro-entreprises générateurs de revenus. L’objectif est de contribuer à l’autonomisation de cette catégorie de personnes qui rencontre trop souvent des difficultés relativement plus importantes pour accéder librement à l’emploi.

Pauline Irène Nguene affirme que cette action participe des efforts du gouvernement pour assurer l’inclusion des personnes vivant avec un handicap au Cameroun. Aussi, le but recherché à travers la célébration de la 7e édition de la Semaine de la solidarité nationale et de l’entrepreneuriat social, sous le thème « Handicap et inclusion », est d’ouvrir une « nouvelle ère » dans la protection sociale de ces personnes vulnérables par des « réalisations plus visibles et plus adéquates, au regard de leurs particularités et de leurs besoins ».

L’un des temps forts de cette célébration sera la réunion de lancement des travaux intersectoriels pour la mise en place d’un fonds de solidarité nationale au Cameroun. La mise en place de ce mécanisme est une instruction du président Paul Biya contenue dans sa circulaire relative à la préparation budgétaire pour le compte de l’exercice 2024, signée le 30 août 2023. Par ce fonds, il est question de permettre « une meilleure prise en charge des couches vulnérables », selon le chef de l’Etat.

Patricia Ngo Ngouem

Dernière modification le vendredi, 12 janvier 2024 11:52

● E-Arnaques


● Fact Cheking