Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Paludisme : la vaccination débute le 22 janvier prochain au Cameroun

Paludisme : la vaccination débute le 22 janvier prochain au Cameroun

Paru le vendredi, 12 janvier 2024 16:44

La nouvelle campagne de vaccination contre le paludisme débute le 22 janvier prochain au Cameroun, annonce le ministère de la Santé publique (Minsanté) dans un communiqué publié le 8 janvier dernier. Selon le document, la vaccination cible essentiellement les enfants âgés de 6 mois au 31 décembre 2023 pour la première dose et, selon le calendrier vaccinal en vigueur, pour les doses suivantes. Quelque 249 133 nourrissons sont concernés pour cette première année. « Nous commençons donc avec les enfants qui sont nés au plus tôt le 1er juillet 2023 », précise Dr Brice Edzoa Essomba, coordonnateur régional du Programme élargi de vaccination (PEV) pour le Centre.

Le vaccin sera administré selon un schéma à quatre doses (6 mois, 7 mois, 9 mois et 24 mois) dans 42 districts de santé dans « toutes les formations sanitaires publiques et privées » des 42 districts de santé sélectionnés par le PEV et le Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP), selon le communiqué du Minsanté. Ces districts de santé ont été choisis car, ils ont les plus forts taux de morbidité et de mortalité, apprend-on. Dans la région du Centre, le vaccin sera, pour un début, administré dans les districts de santé de Soa et de Mfou (Mefou-et Afamba), ainsi qu’à Yoko, dans le département du Mbam-et-Kim.

Pour cette campagne, c’est le vaccin antipaludique RTS, S (de son nom commercial Mosquirix), développé par le géant pharmaceutique britannique GSK avec l’appui de Gavi, l’Alliance du vaccin, qui sera administré. Ce vaccin a été choisi à date par le pays « en raison de sa préqualification qui offre les garanties de qualité, d’efficacité et de sécurité pour son utilisation dans les programmes de vaccination », affirme le Minsanté. Le 21 décembre dernier, le Cameroun a réceptionné une première cargaison de 331 200 doses de vaccin antipaludique, comme outil additionnel de contrôle de cette maladie dans le pays. Le pays doit recevoir au total près de 1,3 million de doses.

En rappel, le paludisme est endémique au Cameroun, où le risque de la maladie et de décès chez les enfants de 0-59 mois est le plus élevé. En 2022, la maladie a représenté 29,6% de toutes les consultations dans les formations sanitaires. Plus de 3,3 millions de cas ont été rapportés cette année-là pour 2 481 décès, dont principalement les enfants de moins de 5 ans, selon les données du PNLP. Le ministre Manaouda Malachie affirme que le vaccin vient renforcer le dispositif de lutte contre le paludisme et réduire la morbidité et la mortalité dues à cette maladie.

P.N.N

Lire aussi:

Paludisme : le Cameroun « finalise » sa stratégie de communication relative à l’introduction du vaccin en routine

● E-Arnaques


● Fact Cheking