Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
85% des patients désertent l’hôpital Laquintinie érigé en centre de prise en charge du Covid-19

85% des patients désertent l’hôpital Laquintinie érigé en centre de prise en charge du Covid-19

Paru le mardi, 12 mai 2020 18:18

Le nombre des patients reçus dans les hôpitaux publics est en baisse à Yaoundé et Douala. Cette situation est observable depuis la survenue de la pandémie de Coronavirus au Cameroun selon les autorités sanitaires. À l’hôpital Laquintinie de Douala, cette situation est préoccupante. Depuis que cette formation hospitalière a été érigée en centre agréé de prise en charge du Covid-19, cet hôpital a perdu jusqu’à 85% de ses patients.

« La fréquentation est au plus bas, le nombre de malades hospitalisés avoisine les 15% ; les urgences sont désaffectées et du coup, les médecins et le corps médical est au chômage, sauf ceux qui sont dans le corridor Covid-19 », informe le Pr Louis Richard Njock, directeur de l’hôpital Laquintinie.

Dans le département gynéco-obstétrique et pédiatrique de cet hôpital, le personnel n’a reçu qu’une seule famille comme patients depuis la survenue de la pandémie. Selon la coordonnatrice dudit département, « seulement 110 enfants sont reçus mensuellement pour le moment pour les diverses vaccinations après plusieurs efforts, contre 250 par le passé », rapporte la chaîne de télévision gouvernementale CRTV.

La désertion des hôpitaux présente de nombreuses conséquences. Notamment pour ce qui est de la trésorerie de ces hôpitaux dont les recettes sont en chute libre. « La baisse de fréquentation doit avoir un impact économique désagréable parce que les recettes ayant diminué, on va avoir du mal à supporter les charges de fonctionnement », reconnait le Pr Louis Richard Njock de Laquitinie.

Pour les autorités sanitaires, cette désertion est dommageable pour l’état de santé général des populations. En effet, « le Covid-19 n’élimine pas la présence des autres maladies qui continuent à tuer de nombreuses personnes au quotidien », alerte le Dr Etoundi Mballa, le directeur de la lutte contre la maladie, les épidémies et les pandémies au ministère de la Santé.

 BE

Lire aussi:

Malgré la hausse des cas de Covid-19 guéris, les usagers désertent les hôpitaux par peur de contagion

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.