Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Fourniture de l’électricité : des associations de consommateurs en colère contre la qualité de service

Fourniture de l’électricité : des associations de consommateurs en colère contre la qualité de service

Paru le vendredi, 12 juin 2020 13:43

La Plateforme pôle des associations de consommateurs pour la défense de l’intérêt économique et social du Cameroun (PAIES) se fait le chantre de l’indignation et du ras-le-bol des consommateurs d’électricité, victimes au quotidien de coupures intempestives et récurrentes d’électricité.

Dans un préavis de grève adressé le 26 mai 2020 aux directeurs généraux de Sonatrel et d’Eneo, entreprises chargées respectivement du transport et de la distribution de l’électricité, elle s’insurge contre « les imputations arbitraires des factures, les abus d’autorité, les surfacturations graves, les problèmes graves de maintenance des réseaux de distribution et l’imposition de la carte de contribuable aux nouveaux abonnés ».

Dans sa réponse le 2 juin, le directeur général d’Eneo, Éric Mansuy, rassure PAIES de l’engagement de son entreprise à maintenir la continuité du service et à moderniser le réseau. « C’est dans ce cadre que le plan de maintenance du réseau est mis en œuvre et permet de dégager au terme du premier trimestre 2020 une baisse des énergies non distribuées dues au réseau de distribution », écrit-il.

Si le DG d’Eneo reconnait que la modernisation du réseau doit être accélérée, il conditionne celle-ci au rétablissement de l’équilibre financier du secteur électrique.

Une réponse qui a sans doute mis de l’eau dans le vin de PAIES. Le 5 juin, dans une correspondance adressée au DG d’Eneo-Cameroun, le coordonnateur général de PAIES, Georges Ngono Edzoa, se réjouit de l’engagement de l’entreprise de distribution de l’énergie électrique à moderniser le réseau.

Mais, rappelle-t-il, « il n’en demeure pas moins que pour le consommateur, Eneo ne satisfait pas ses obligations contractuelles telles que l’exige le règlement de service public du secteur de l’électricité ». Pour lui, « le client demeure l’éternelle victime et ne reçoit que de la haute dictature et du mépris de vos collaborateurs ».

Georges Ngono Edzoa prévient que si une franche et véritable concertation avec les leaders des associations des consommateurs ne se tient pas pour examiner et remédier aux revendications, « un irréductible mouvement d’humeur généralisé se profile à l’horizon ».

Dominique Mbassi

Lire aussi :

Top 10 des lignes électriques enregistrant le plus grand nombre de coupures (Eneo)

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.