Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Domaine portuaire : le PAD va offrir 8 mois de loyer aux occupants illégaux à déguerpir

Domaine portuaire : le PAD va offrir 8 mois de loyer aux occupants illégaux à déguerpir

Paru le lundi, 12 juillet 2021 15:05

D’après un responsable de la communication, le Port autonome de Douala (PAD) va, dans les prochains jours, offrir l’équivalent de 8 mois de loyer aux occupants illégaux à déguerpir du domaine public portuaire et un forfait pour le déménagement en guise d’accompagnement social.

En prélude à cette opération, « le Comité inter-administration chargé des opérations de libération des emprises du domaine public portuaire illégalement occupées par les populations invite les représentants des collectifs à confirmer dans de brefs délais le fichier des populations identifiées sur les voies de contournement et de desserte à construire », précise un communiqué publié le 9 juillet 2021.

L’accompagnement social du PAD, gestionnaire public du port de Douala-Bonabéri, intervient à la suite du séjour d’une mission interministérielle à Douala du 8 au 12 février 2021, à la demande du Premier ministre, afin d’examiner les contestations nées de la délimitation du domaine foncier du port de Douala-Bonabéri.

En vue d’ouvrir la voie à la construction des deux voies de contournement et des aires de stationnement censées désengorger l’enceinte portuaire, le PAD a lancé l’opération de démolition des édifices et de recensement des populations installées de manière anarchique et illégale dans le domaine public portuaire.

En effet, cette plateforme portuaire, qui s’étend sur 1000 hectares environ, était l’objet non seulement d’occupations anarchiques et illégales, mais aussi des contestations de communautés coutumières riveraines et d’attributions faites par des autorités non habilitées.

Mais au regard des investissements déjà réalisés sur le site, les populations concernées ont sollicité un accompagnement du gouvernement. Pour leur part, les chefs du canton Bell ont sollicité des compensations foncières et financières, en raison des droits coutumiers dont ils se prévalent sur le domaine portuaire.

D.M.  

Lire aussi :

Port de Douala : aux sources de l’opération de déguerpissement des populations du domaine portuaire

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.