Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Fécafoot : soutenu par la CAF et la FIFA, Mbombo Njoya en passe de remporter le bras de fer contre Mouelle Kombi

Fécafoot : soutenu par la CAF et la FIFA, Mbombo Njoya en passe de remporter le bras de fer contre Mouelle Kombi

Paru le lundi, 12 juillet 2021 20:16

En l’espace de quelques heures, le sous-préfet l’arrondissement de Yaoundé II, Mamadi Mahamat, est revenu sur sa décision interdisant l’Assemblée générale extraordinaire (AGE) de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot). « Sont rapportés à compter de la signature de la présente décision, les termes de la décision Nº 000045 en date du 12 juillet 2021, interdisant l’Assemblée générale extraordinaire projetée le 13 juillet 2021 à l’hôtel Mont-Fébé », peut-on lire dans la décision Nº 000046 signée ce même 12 juillet.

L’administrateur civil ne justifie pas son rétropédalage. Mais son attitude suggère que le rapport de force est en train de basculer à la faveur des dirigeants de la Fécafoot à l’origine de cette rencontre qui n’a pas l’assentiment du ministère des Sports et de l’Éducation physique (Minsep). Dans une correspondance datée du 8 juillet, le ministre Narcisse Mouelle Kombi demande au président de la Fécafoot, Seidou Mbombo Njoya, de surseoir à la tenue de cette AGE. Il évoque trois principales raisons pour justifier sa position : le « non-respect des dispositions de la loi en vigueur au Cameroun » ; le « non-respect de l’esprit et de la lettre des sentences rendues par le TAS et la CCA (CNOSC) (respectivement du 15 janvier et du 10 juin 2021), induisant l’illégitimité des personnes convoquées à l’AGE du 13 juillet 2021 » et le « non-respect de ses propres textes par la Fécafoot ». Et c’est pour les mêmes raisons que le sous-préfet de Yaoundé II a d’abord interdit l’AGE avant de revenir sur sa décision.

CAN 2021

Il faut dire que ce 12 juillet, la Fécafoot a obtenu deux soutiens de poids : la Fédération internationale de football association (FIFA) et de la Confédération africaine de football (CAF). Dans un courrier conjoint, ils demandent à la Fécafoot de maintenir son AGE, prévue pour le 13 juillet. Pour le secrétaire général de la CAF, Veron Mosego-Omba, et la secrétaire générale de la FIFA, Fatma Samoura, contrairement à ce que prétend le ministre des Sports et de l’Éducation physique, les démarches de la Fécafoot, « engagés avec le soutien de la FIFA », « sont conformes à la sentence arbitrale du Tribunal arbitral du sport (TAS) du 15 janvier 2021 ». Pour la CAF et la FIFA, « le TAS a considéré qu’il appartient aux organes actuellement en place à la Fécafoot de finaliser dans les meilleurs délais le processus d’adoption des statuts et textes règlementaires nécessaires dans le respect des statuts de 2012».

Conscient que leur interprétation de la sentence du TAS est vivement contestée au Cameroun, la CAF et FIFA mettent en garde : « Dans l’hypothèse où l’AGE ne serait pas organisée comme prévu et où les textes révisés en collaboration avec FIFA ne pourraient donc pas être adoptés, nous serions contraints de présenter la situation de la Fécafoot aux organes compétents de la FIFA pour considération et prise de décision ». Une menace à peine voilée de faire suspendre le Cameroun de la FIFA alors qu’il s’apprête à accueillir la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2021 en janvier prochain. « En outre, pour la CAF, il est particulièrement regrettable qu’au moment où l’enjeu principal des acteurs du football camerounais devrait être l’organisation d’une CAN qui se veut exceptionnelle, que les efforts déployés par la Fécafoot soient annihilés par une affaire déjà scellée par le TAS », ajoute la lettre conjointe.

Vanessa Ngono Atangana

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Le classement des passeports africains selon leur puissance (au 3ème trimestre 2021)

InfographieTF classement puissance passeports africains

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.