Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
CHAN 2021 : les taximans de Yaoundé déplorent leur exclusion du transport des officiels et des délégations

CHAN 2021 : les taximans de Yaoundé déplorent leur exclusion du transport des officiels et des délégations

Paru le mercredi, 13 janvier 2021 14:14

Le président du Syndicat national des employés du secteur des transports terrestres (Synester) sollicite l’implication des transporteurs urbains par taxis dans le transport des officiels et des 16 délégations pendant le Championnat d’Afrique des nations (CHAN) qui s’ouvre le 16 janvier 2021 à Yaoundé.

Dans une correspondance adressée le 11 janvier au gouverneur de la région du Centre, en sa qualité de président de la Commission d’organisation du CHAN dans la capitale, le président du Synester note que « dans l’optique d’un transport sécurisé et confortable des officiels et des délégations pendant le CHAN, une activité de sélection de véhicules et des chauffeurs a été organisée ».

Mais il regrette que « les taximans, qui pourtant ont fait peau neuve pour vous accompagner pour la circonstance, sont carrément exclus de la sélection des véhicules. Pourtant, un regard panoramique sur le parc automobile des taxis de la ville de Yaoundé indique clairement que les transporteurs urbains par taxis sont aujourd’hui en capacité d’être en concurrence avec quiconque avec des véhicules neufs et de qualité, spacieux, confortables, sécurisés et même climatisés ».

Cette description enjolivée se situe aux antipodes de la réalité, au regard de l’état de vétusté de la majorité des taxis de la capitale et de la propreté douteuse de la plupart des conducteurs. Toute chose qui avait déjà décidé le ministère des Transports, à la veille de la CAN féminine que le Cameroun a abritée en 2016, à prendre des mesures drastiques.

Un communiqué publié à cet effet exigeait notamment la réhabilitation des carrosseries défectueuses, l’amélioration du confort intérieur de taxis, la dotation d’un poste de radio dans chaque taxi ou l’amélioration de l’état de propreté et de la tenue vestimentaire des conducteurs.

Juste le temps de la compétition, et les vieilles habitudes ont repris le dessus. Si bien qu’il y a quelques mois, les autorités ont organisé une nouvelle campagne de salubrité qui a conduit à la mise en fourrière de plusieurs véhicules jaunes. Mais depuis, lors les chauffeurs de taxi n’ont pas amélioré le confort de leurs véhicules et leur tenue vestimentaire laisse toujours à désirer.

D.M

● E-Arnaques


● Fact Cheking




La téléphonie mobile au Cameroun (2010-2019)

InfographieSBBC telephonie mobile cameroun

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.