Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Commune de Lagdo : enfin le vote du budget 2022 après l’éviction de l’ancien maire Luc Kaga

Commune de Lagdo : enfin le vote du budget 2022 après l’éviction de l’ancien maire Luc Kaga

Paru le mercredi, 13 avril 2022 14:19

Samuel Doubla, conseiller municipal à Lagdo, pense que la crise intestine qui déchire cette commune de la région du Nord a trouvé un début de solution avec l’éviction de Luc Kaga au poste de maire, le 4 mars dernier, et le vote la semaine dernière du budget 2022, qui était bloqué depuis plusieurs mois. Ce budget qui s’élève à 1,3 milliard de FCFA a été approuvé à l’unanimité des conseillers. Toutefois, à en croire notre interlocuteur, la sérénité n’est pas complètement revenue à Lagdo.

«Il y a encore des petits problèmes à régler. Un groupe de conseillers se dit au-dessus des usages de notre parti», se plaint Samuel Doubla, militant du Front pour le salut national du Cameroun (FSNC), le parti créé et dirigé par Issa Tchiroma Bakary, le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, qui a entièrement gagné la commune de Lagdo aux municipales de février 2020.

En réalité, Samuel Doubla remet sur la table la sempiternelle guerre intestine qui divise le conseil municipal de Lagdo depuis 2020. À cause de ces querelles de chapelle, douze conseillers avaient choisi de s’éloigner du FSNC en janvier dernier. Ils se présentent désormais comme « neutres », ou plutôt à la lisière entre le parti de Tchiroma Bakary et le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), qu’ils menacent de rejoindre si la paix ne revient pas à Lagdo.

Pour l’instant, Harouna Damata, le premier adjoint au maire qui assure l’intérim après le départ de Luc Kaga, en attendant l’élection du prochain maire, n’a pas la légitimité pour ramener tous ses camarades sur la même table. Les yeux des conseillers «neutres» sont désormais tournés vers les principaux responsables du FSNC, le président national en particulier.

Samuel Doubla, lui, est même convaincu qu’il faut faire appel à l’autorité administrative pour une prise en main des conseillers municipaux. Pas sûr que cette proposition prospère au FSNC. En attendant, la crise couve.

Michel Ange Nga

Lire aussi :

Lagdo : le maire FSNC destitué finalement par ses camarades

Grand-Nord : les alliés RDPC et FSNC se battent pour le contrôle de la mairie Lagdo

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Plus de 100 000 PME créées au Cameroun en quatre ans

InfographieFormation PME cameroun

 

Please publish modules in offcanvas position.