Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Samuel Ivaha Diboua : « cette recréation des bandits est terminée »

Samuel Ivaha Diboua : « cette recréation des bandits est terminée »

Paru le mardi, 13 octobre 2020 12:45

Le gouverneur de la région du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua (photo), a décidé de restaurer l’autorité de la loi dans la ville de Douala en proie à une insécurité permanente. « Dans toutes les grandes villes du monde, nous avons affaire à des bandits, des malfrats qui veulent toujours faire les pickpockets. Cette recréation des bandits est terminée. Nous allons appliquer, dans toute sa rigueur, les dispositions légales et réglementaires en matière de grand banditisme au Cameroun », a déclaré l’autorité administrative lors d’une conférence de presse ce lundi 12 octobre.

Ce dernier annonce sa détermination à traquer sans merci tous ceux qui sèment la terreur dans la ville. Le gouverneur a également mis en garde les personnes qui se rendront complices de ces hors-la-loi. « Tous ceux qui veulent jouer aux complices de ces bandits n’auront qu’à récolter les méfaits de cette action », a-t-il prévenu.

Cette communication fait suite aux attaques menées le 8 octobre à Ndokotti et les 10 et 11 octobre à Deïdo par des bandes armées. Ces délinquants, qui se font appeler « microbes », font des descentes dans des quartiers et dépouillent notamment les populations en leur arrachant leurs sacs ou leurs téléphones portables dans la rue, allant jusqu’à s’immiscer dans les domiciles. Après leur passage au quartier Ndokotti jeudi dernier, ils sont ensuite descendus samedi au lieu-dit « Rue de la joie » à Deïdo où ils ont commis leurs méfaits, promettant de revenir le lendemain dimanche.

Informées, les forces de l’ordre ont quadrillé le quartier le jour-J, aidées par des jeunes de la zone décidés à assurer la sécurité des leurs. Cette opération a abouti à l’interpellation de 39 « microbes » qui sont actuellement sous mandat de dépôt à la prison centrale de New-Bell. Le gouverneur affirme que le succès de cette opération n’a été possible que parce que les autorités ont été informées à temps, contrairement aux deux premières attaques où « l’information nous est parvenue tard ».

Aussi, invite-t-il les populations à informer « spontanément » les autorités administratives et les forces de l’ordre au moindre incident pour une action rapide et efficace. « N’attendez pas que ces bandits ciblent votre quartier avant d’alerter les forces de l’ordre, soyez spontanées. Dans les cinq minutes qui suivent, vous verrez ce qu’on va faire comme traitement à ces bandits », a martelé Samuel Dieudonné Ivaha Diboua.

P.N.N

Dernière modification le mardi, 13 octobre 2020 12:47

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam