Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Classé pays africain le plus résilient par l’OMS, le Cameroun redoute une deuxième vague du Covid-19

Classé pays africain le plus résilient par l’OMS, le Cameroun redoute une deuxième vague du Covid-19

Paru le vendredi, 13 novembre 2020 14:14

Au 8 novembre, le Cameroun compte 22 421 cas confirmés, soit 433 décès pour 21 510 malades guéris. Si le pays se classe au 11e rang des pays africains comptant le plus grand nombre des cas positifs, il affiche en revanche le meilleur taux de guérison, soit 96% selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

En dépit de cette résilience, les pouvoirs publics ne cachent pas leur inquiétude. « Les prochaines semaines s’annoncent à haut risque avec une probabilité d’aggravation (…) au regard du contexte actuel marqué par la deuxième vague de la pandémie dans les pays occidentaux, de la proximité des fêtes de fin d’année avec l’arrivée des concitoyens vivant dans ces pays », redoute  le gouverneur de la région de l’Ouest, Awa Fonka Augustine.

Ce dernier constate ces derniers jours « une résurgence exponentielle » de la pandémie de Covid-19 dans la région, après une courte période d’accalmie. « A titre d’illustration, dans la journée du 10 novembre 2020, le district de santé de Penka-Michel a, en l’espace de 24 heures, enregistré 18 cas de Covid-19, dont 17 nouveaux cas. Au niveau de l’hôpital régional de Bafoussam, 5 cas graves ont été signalés ces derniers jours, dont 2 cas actuellement sous oxygène et 2 décès enregistrés », écrit-il dans un communiqué daté du 12 novembre.

Chiffres inquiétants

De manière globale, Awa Fonka Augustine comptabilise, depuis le début de la pandémie, 1410 cas, dont 1290 cas guéris, 68 décès, 34 nouveaux cas et 52 cas actifs dans la région. Des chiffres jugés inquiétants par le gouverneur et qui, d’après lui, sont liés au relâchement généralisé dans l’observance des mesures barrières prescrites dans le cadre de la stratégie gouvernementale de riposte.

Pourtant, sur le nombre global de cas, l’Ouest ne se classe que troisième derrière les régions du Centre (10 878) et du Littoral (5313). Dans cette dernière région, une dizaine de cas positifs ont été détectés ces derniers jours dans des établissements scolaires de la ville de Douala, décidant ainsi les autorités sanitaires à envisager un testing généralisé de la population scolaire.

Pour parer à une éventuelle flambée de Covid-19, les autorités exigent plus de fermeté dans le respect des mesures barrières et exhortent les populations à adhérer aux campagnes gratuites de dépistage massif organisées dans les espaces publics.

Depuis le 29 octobre dernier, des tests virologiques (PCR) pour détecter le coronavirus sont systématiques dans les aéroports de Yaoundé et Douala pour les passagers provenant de pays qualifiés de « zone rouge ». Il s’agit de pays européens, mais aussi africains « où le nouveau coronavirus circule activement », indique le ministre de la Santé publique (Minsanté), Manaouda Malachie, dans un communiqué.

 D.M.

Dernière modification le vendredi, 13 novembre 2020 14:24

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes