Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Fêtes de fin d’année : le gouvernement organise des ventes promotionnelles pour lutter contre la spéculation

Fêtes de fin d’année : le gouvernement organise des ventes promotionnelles pour lutter contre la spéculation

Paru le mercredi, 13 décembre 2023 13:29

Le ministère du Commerce (Mincommerce) a lancé, il y a quelques jours, une opération spéciale de vente des produits de grande consommation à travers le pays, dans la perspective des fêtes de fin d’année. A Yaoundé, le Boulevard du 20 mai, le carrefour MEEC et la mairie d’Ekounou sont les différents points de vente où les populations peuvent trouver une gamme variée de produits à des prix accessibles.

La même opération a également cours depuis le 12 décembre dernier à Maroua, la capitale régionale de l’Extrême-Nord. Cette vente promotionnelle, qui court jusqu’au 23 décembre prochain, est organisée en partenariat avec des opérateurs économiques locaux à l’esplanade du Lamidat de la ville. Dans un communiqué publié le 8 décembre dernier, le délégué régional du Commerce, Boubakary Abdoulaye, invite les populations « à tirer pleinement avantage de cette opération engagée en étroite collaboration avec le Lamido de Maroua ».

D’autres opérations du genre sont menées ou annoncées dans d’autres villes et régions du pays. Depuis quelques années, le Mincommerce organise des ventes promotionnelles de produits de première nécessité pour lutter notamment contre la spéculation pendant les fêtes de fin d’année, période festive et de forte demande en produits de grande consommation. Le principe est d’offrir aux consommateurs le prix le plus bas possible sur une large sélection de produits alimentaires. Cette opération spéciale intervient dans un contexte de hausse des prix alimentaires, évaluée à 13,3% en août 2023 par l’Institut national de la statistique (INS). Elle est d’ailleurs la première source de l’inflation qui a atteint, en moyenne annuelle, 7,8% à fin août, dépassant ainsi le seuil communautaire de 3% fixé par la Cemac.

P.N.N

● E-Arnaques


● Fact Cheking