Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Peter Henry Barlerin : « Je quitte le Cameroun le cœur serré »

Peter Henry Barlerin : « Je quitte le Cameroun le cœur serré »

Paru le mercredi, 15 juillet 2020 14:45

« Je quitte le Cameroun avec le cœur serré, mais j’ai hâte de commencer un nouveau chapitre de ma vie. Je suis triste et content à la fois ». C’est la déclaration, lourde de sous-entendus, de l’ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun, Peter Henry Barlerin, au quotidien gouvernemental Cameroon tribune, au sortir d’une audience au palais de l’Unité avec le chef de l’Etat, Paul Biya, le 14 juillet 2020.  Le diplomate américain n’en a pas dit davantage. Mais, il faut dire que, durant son séjour au Cameroun, son discours, dépouillé à l’envi de la langue de bois, aura contribué à tendre ses relations avec son pays d’accueil.

Par exemple, en mai 2018 il impute au gouvernement « des assassinats ciblés, des détentions sans accès à un soutien juridique, à la famille ou à la Croix-Rouge, des incendies et pillages de villages » dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Une autre fois, le chef de la représentation diplomatique américaine invite Paul Biya à penser à sa succession. Des déclarations tonitruantes qui ont l’heur d’agacer Yaoundé. Et lui vaudront une convocation du ministre des Relations extérieures le 22 mai 2018.

Peter henry

Peter Henry Barlerin, qui quitte le Cameroun ce 16 juillet après un séjour de près de trois ans, a fait ses adieux au président de la République. À l’occasion, son échange avec Paul Biya, a-t-il révélé, a essentiellement porté sur la santé, domaine dans lequel le diplomate américain dit s’être beaucoup investi pendant son séjour en terre camerounaise.

En effet, dans un communiqué publié lors de la journée mondiale du paludisme le 25 avril 2020, l’ambassade des Etats-Unis au Cameroun a indiqué avoir investi l’équivalent de 39 milliards de FCFA depuis 2018 pour lutter contre cette maladie. Cet appui financier a servi à la fourniture des médicaments destinés à la prévention et au traitement du paludisme.

Avant le président de la République, le ministre des Relations extérieures, Lejeune Mbella Mbella, a organisé quelques jours plus tôt un dîner d’Etat en l’honneur de Peter Henry Barlerin. A cette occasion, le diplomate a été élevé au grade de Grand Officier de l’Ordre national de la valeur.

Dominique Mbassi

Lire aussi :

Cameroun–États-Unis : fin d’un séjour tout en crise pour Peter Henry Barlerin

Dernière modification le mercredi, 15 juillet 2020 16:01

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.