Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Edéa, point de départ des migrants camerounais vers l’Europe (vidéo)

Edéa, point de départ des migrants camerounais vers l’Europe (vidéo)

Paru le jeudi, 15 juillet 2021 02:38

Depuis près de 20 ans, la ville d’Edéa jadis présentée comme un pôle industriel du Cameroun voit une grande partie de sa jeunesse prendre le chemin de la méditerranée ou celui du désert du Sahara pour tenter de regagner l’Europe.

Il n’existe pas de données pour décrire avec exactitude les proportions de ce phénomène. Néanmoins, après une observation in situ, nous avons constaté que plusieurs générations de jeunes originaires de cette ville sont aujourd'hui bloquées au Maghreb notamment en Libye tandis que les plus chanceux ont pu regagner l’Europe via des voies improbables.

« Il y’a des quartiers en Algérie où 90% des personnes qui y vivent viennent d’Edéa », nous a confié Engo, un migrant refoulé en 2017. « La position géographique de la ville d'Edéa est propice au départ de la jeunesse », fait savoir Etia Ebele Christopher, délégué départemental du ministère de la Jeunesse et de l’Éducation civique. Selon ce fonctionnaire, à cela s’ajoutent « les conditions de vie un peu difficiles » qui peuvent justifier ces départs massifs.

Pour Yves Tsala, acteur de la société civile qui travaille sur les questions liées à la migration irrégulière, les conditions de vie difficiles ne justifient pas tout. Selon lui, il y a un mimétisme qui pousse les jeunes à partir. « Il n’est pas étonnant qu’on ait un groupe de jeunes quelque part qui se retrouve là parce qu'une personne a tenté l’aventure et arrivée à un niveau, passe l’information à d’autres et donc il y a une incitation », confie-t-il.

Un avis que partage Roméo Ibom. Le 1er adjoint au maire d'Edéa 1er ajoute que « même ceux qui ont une bonne situation sociale ici pensent que le paradis c’est de l’autre côté » et pour cela n’hésitent pas à tenter l'aventure.

Il faut rappeler que Edéa est l’une des premières villes électrifiées du Cameroun. Elle est située entre Yaoundé et Douala, les deux métropoles les plus importantes du pays. C'est dans cette ville qu'ont été construites Alucam et Cellucam, deux entreprises qui ont fourni l’essentiel de l’emploi dans cette localité jusque dans les années 80.

Jean Christian Nselen

Dernière modification le jeudi, 15 juillet 2021 08:53

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.