Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Covid-19 : un centre d’appel dédié à l’assistance psychologique inauguré à Yaoundé

Covid-19 : un centre d’appel dédié à l’assistance psychologique inauguré à Yaoundé

Paru le jeudi, 15 octobre 2020 12:00

Le ministre de la Santé publique (Minsanté), Manaouda Malachie, a inauguré le call center dédié à l’assistance psychologique nationale ce mardi 13 octobre à Yaoundé, à l’occasion de la cérémonie commémorative de la Journée mondiale de la santé mentale (10 octobre). Une journée célébrée alors que la pandémie du coronavirus (Covid-19) et les restrictions imposées pour limiter la propagation du virus ont eu un impact considérable sur la santé mentale des populations. Le principal impact psychologique est notamment un taux élevé de stress ou d’anxiété, selon les spécialistes.

« Le risque de décès lié à la maladie, la stigmatisation qu’elle a parfois entrainée, les décès survenus au sein des familles, le confinement, la limitation des activités socioéconomiques ayant entrainé une baisse de revenus chez certains sont autant de facteurs de stress pouvant agir sur l’état psychologique des personnes », affirme Dr Linda Esso, sous-directrice de la lutte contre la maladie, les épidémies et les pandémies au Minsanté.

En effet, de nombreuses personnes ont vu leur vie chambouler par la Covid-19. Il y a celles qui ont perdu un être cher et qui doivent faire un travail de deuil parfois sans avoir pu dire adieu au défunt. Les travailleurs qui ont perdu leur emploi ou dont les moyens de subsistance sont menacés.

Les élèves qui ont dû s’adapter à l’enseignement à distance en ayant peu de contact avec leurs enseignants et leurs amis et en étant inquiets pour leur avenir. Les soignants, en première ligne contre la Covid-19, qui ont dû prodiguer des soins dans des circonstances difficiles (risque de contamination, surcharge de travail inhabituel, éloignement de la famille…) et qui sont allés travailler en craignant de ramener la maladie chez eux.

« Ce sont autant de situations qui auraient pu être à l’origine de la dégradation de l’état de santé mentale des uns et des autres, pouvant se manifester par des réactions de stress, d’anxiété, voire même la dépression ou la survenue ou l’exacerbation d’une addiction telle que l’alcool et la consommation de drogues », énumère Dr Esso.

Les autorités sanitaires assurent que des dispositions ont été prises par le gouvernement et ses partenaires pour protéger la santé mentale des Camerounais rendus vulnérables par cette crise sanitaire. Aussi, l’inauguration de ce centre d’appel participe-t-il de la stratégie nationale de riposte contre le coronavirus, afin de continuer d’aider au mieux les personnes affectées et infectées par la Covid-19 et minimiser les répercussions psychologiques de cette maladie dans leur vie. « Nous invitons toute personne ayant besoin d’un suivi ou d’un accompagnement phytologique à recourir au numéro vert 1511 en toute quiétude. Le 1511, qui va au-delà de la Covid-19, est pour tous les Camerounais soucieux de leur bien-être mental », recommande Dr Esso.

P.N.N

Dernière modification le jeudi, 15 octobre 2020 12:02

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.