Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Région du Littoral : le gouverneur lance une campagne pour assainir le secteur de la câblodistribution

Région du Littoral : le gouverneur lance une campagne pour assainir le secteur de la câblodistribution

Paru le mercredi, 15 novembre 2023 15:26

Dans un communiqué signé le 14 novembre, le gouverneur de la région Littoral annonce une campagne de sensibilisation auprès des opérateurs de câblo/télédistribution. Ladite campagne qui va aller du 20 au 30 novembre a pour but d’assainir ce secteur, fait savoir le gouverneur Samuel Ivaha Biboua.

Aussi, le gouverneur invite les opérateurs de ce secteur à présenter aux services compétents de la région, « les titres d’exploitation justifiant l’exercice de la profession dans la région du Littoral ». Ces titres doivent être conformes à la loi du 20 avril 2015 régissant l’activité audiovisuelle au Cameroun.

Dès le 1er décembre, le gouverneur annonce, « un contrôle systématique des installations techniques des opérateurs (…) en vue de l’arrimage des acteurs désirants exercer en qualité d’éditeurs, aux textes et règlements en vigueur, sous peine de sanctions ».

Au Cameroun, le secteur de la câblodistribution est régulièrement mis sur la sellette. En juillet dernier à Douala, c’est le Conseil national de la communication qui mettait en garde ces opérateurs sur le piratage des chaînes étrangères. Un grief régulièrement émis par les éditeurs de chaînes autorisées au Cameroun.

Mais pour les câblodistributeurs, ce sont les coûts élevés proposés par ces éditeurs qui plombent leur secteur. « En clair, il s’agit pour les « câblo » camerounais de revendiquer la place qui est la leur, tout en appelant les concurrents à se conformer à la réglementation en vigueur ; c’est-à-dire le respect de l’article 8 du décret du 3 avril 2005, libéralisant l’audiovisuel et l’article 11 du même décret interdisant aux opérateurs étrangers de commercialiser directement leurs produits sans passer par des entreprises », avait alors expliqué Jean Achille Epouhe, secrétaire général du Syndicat national des télé-distributeurs par câble du Cameroun (Synatecc). Pour ce dernier, les éditeurs sont des grossistes te des détaillants. Ce qui n’est pas réglementaire.

L.A

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Please publish modules in offcanvas position.