Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Extrême-Nord : plus de 15 000 déplacés internes suite aux affrontements intercommunautaires (ONU)

Extrême-Nord : plus de 15 000 déplacés internes suite aux affrontements intercommunautaires (ONU)

Paru le mercredi, 15 décembre 2021 14:29

Un rapport du Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA), du 14 décembre, indique que plus de 15 000 personnes ont été contraintes au déplacement à l’intérieur du pays pour fuir les violences entre communautés dès le 5 décembre dernier.

D’après OCHA, environ 11 500 sont répartis dans le département du Logone et Chari et environ 3 500 dans le département du Diamaré.

A côté de cela, 30 000 personnes ont trouvé refuge au Tchad, « presque le triple du nombre enregistré après les violences en août 2021 par les autorités tchadiennes », note le rapport.

« La persistance de la tension et de la peur au sein de la population est à l’origine de la poursuite des mouvements de populations aussi bien en direction du Tchad qu’à l’intérieur de la région de l’Extrême-Nord », peut-on lire dans le document.

Un autre bilan établit par ce rapport, c’est que les violences entre les communautés Mousgoum et Arabes-Choa ont fait officiellement 15 décès et plus de 110 blessés enregistrés dans les seules structures sanitaires du Logone et Chari, avec des incendies des maisons, boutiques et marchés signalés dans au moins 40 localités. A noter « que plusieurs décès ont été rapportés par des sources locales en dehors de ces structures ».

Cependant, OCHA relève qu’« une timide reprise des mouvements des humanitaires est observée dans la ville de Kousseri, mais les mouvements et activités sur les axes restent suspendus ».

L.A.

Lire aussi : Extrême-Nord : les affrontements intercommunautaires s’intensifient en alourdissant le bilan 

Le HCR « profondément » préoccupé par la reprise des affrontements intercommunautaires dans l’Extrême-Nord

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.