Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Une opération en vue pour sortir près de 450 enfants de la rue en trois mois

Une opération en vue pour sortir près de 450 enfants de la rue en trois mois

Paru le lundi, 16 mars 2020 13:33

La ministre des Affaires sociales (Minas), Pauline Irène Nguene, lance le 23 mars 2020 à Yaoundé une opération d’observation et de suivi des enfants de la rue. Cette action pilote, qui va durer trois mois, consistera en l’accueil, au centre d’écoute de Yaoundé, des enfants de la rue, « qui pourront se rafraîchir et s’alimenter. Il leur sera offert une gamme variée d’activités sportives, ludiques et d’éveil ainsi que des soins pour ceux qui sont malades ou ont besoin d’une cure de désintoxication », précise la Minas.

Cette initiative, poursuit Pauline Irène Nguene dans une interview au quotidien gouvernemental Cameroon tribune, « permettra, en fonction de leurs situations individuelles, de se retirer au bout d’un certain temps volontairement et durablement de la rue ».

L’opération dont le début est annoncé le 23 mars concerne 441 enfants généralement âgés de 9 à 17 ans ayant rompu tout lien avec leurs familles pour écumer les centres urbains. En 2018, le Minas a recensé 877 enfants vivant dans les rues de Douala, de Yaoundé, de Bafoussam, de Maroua, de Buea et de Ngaoundéré où ils s’illustrent par des vols ou la consommation des drogues.

En 2019, rappelle Pauline Irène Nguene, le Minas a organisé 5014 causeries éducatives au profit des familles et des enfants dans le cadre de la prévention du phénomène des enfants de la rue. L’action des pouvoirs publics a entrainé le retour en famille ou le placement dans une structure de rééducation ou d’apprentissage de 307 enfants. Grâce à une convention entre le Minas et le Fonds national de l’emploi, beaucoup d’entre eux ont bénéficié d’une insertion socioprofessionnelle.

D.M.

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.