Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
En 2019, le BIR a neutralisé 14 preneurs d’otage et libéré 21 victimes dans l’Adamaoua

En 2019, le BIR a neutralisé 14 preneurs d’otage et libéré 21 victimes dans l’Adamaoua

Paru le samedi, 16 mai 2020 04:14

Le phénomène des prises d’otages est en baisse dans l’Adamaoua, une des régions de la partie septentrionale du Cameroun, selon le 5e Bataillon d’intervention rapide (5e BIR). Ce corps d’élite de l’armée dédié à la lutte contre le grand banditisme et le terrorisme indique que les populations reviennent même peu à peu dans les villages jadis « fantôme ». C’est que, en 2019, les hommes du 5e BIR ont été déployés dans les coins et recoins de la région, aux fins de traquer et neutraliser les preneurs d’otages. 

Selon un rapport de cette unité, le bilan de cette opération fait état de 21 otages libérés, 14 malfrats neutralisés, rapporte le journal régional L’œil du Sahel. Pour la même période, ce bataillon a saisi « 20 fusils AK47, 02 fusils Galil et 01 fusil MAS 36, 75 boites-chargeurs, 1852 munitions de 7,62 mm, 256 munitions de 5,56 mm, 02 grenades et 01 fusée éclairante ».

Dans l’Adamaoua, le premier cas de prise d’otage de l’année 2019 a été signalé dans la nuit du 17 au 18 mars 2019, dans la localité de Doualayel, arrondissement de Tignère, département du Faro et Déo. La chasse à l’homme a débouché à un accrochage entre les éléments du 5e Bataillon d’intervention rapide (BIR) et un groupe de 9 preneurs d’otages. Bilan de l’affrontement, un malfrat tué, une Kalachnikov AK47 récupérée avec quatre boites-chargeurs et 123 munitions de 7,62 mm.  

Le 30 avril 2019, c’est l’arrondissement de Tibati qui prend le relai avec l’enlèvement de sept personnes dans la localité de Nanawa. Ils seront tous libérés à Koata. Et pour couronner cette autre action d’éclat, le 5e BIR va récupérer un fusil de marque AK47 avec 11 boites-chargeurs et 174 munitions de 7,62 mm. D’autres opérations seront également menées dans les départements de Tcholiré au Nord, la Vina et le Mbéré. À Nguiré dans la région de l’Est, à la suite d’un renseignement anonyme, une cache d’armes a été découverte le 20 juillet 2019.

Elle comportait deux fusils AK47, 09 boites-chargeurs, 195 munitions de 7,62 mm et 31 munitions de 5,56 mm. Mais, l’action la plus rentable menée par le 5e BIR a été celle du 5 décembre 2019 à Mayo Bana dans l’arrondissement de Tcholéré dans le Nord. Lors d’un accrochage avec un groupe de six preneurs d’otages ce jour-là, tous les six malfrats ont été neutralisés, 09 fusils AK47 récupérés avec 27 boites-chargeurs, 454 munitions de 7,62 mm et une fusée éclairante saisis.

La dernière action de l’année 2019 du 5e BIR remonte au 15 décembre à Djagoum dans l’arrondissement de Méiganga, département du Mbéré. Lors d’un affrontement avec un groupe de trois malfrats, un otage a été libéré et deux boites-chargeurs récupérées.  

 BE

Lire aussi:

Des médecins du BIR opèrent 120 cas de cataracte à Waza, dans l’Extrême-Nord

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.