Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Douala : des voyageurs peinent à effectuer leur test de dépistage du Covid-19

Douala : des voyageurs peinent à effectuer leur test de dépistage du Covid-19

Paru le mercredi, 16 septembre 2020 17:35

Ce 16 septembre, des personnes devant effectuer des voyages hors du Cameroun sont reparties du stade Mbappe Leppe, l’un des centres annexes rattachés à l’hôpital Laquintinie, sans pouvoir être testées au Covid-19. Un test négatif au Covid-19 datant de trois jours est pourtant exigé pour embarquer dans un avion.

Parmi les usagers repartis bredouille, on compte des Camerounais et des étrangers. Certains sont pourtant arrivés sur le site de bonne heure, comme cet étudiant ayant obtenu une inscription dans une université étrangère.

« J’étais déjà ici hier, mais comme je n’ai pas pu être servi, je me suis dit qu’en arrivant ici avant 7 heures j’aurai des chances d’être servi rapidement. Or il est 10 heures et les prélèvements n’ont pas été effectués. Je dois voyager demain matin, je ne sais pas comment je vais faire. On m’a dit que c’est le seul endroit où on peut faire ce test », se lamente-t-il alors.

« J’ai fait le test lundi, mais depuis je n’ai pas pu avoir mon résultat, car on nous a dit que les machines sont tombées en panne. Hier mardi, ils n’ont pas travaillé. Je dois voyager ce mercredi avant 12 heures. Si je n’ai pas le résultat de mon test, je vais rater mon vol », s’inquiète une dame à son arrivée au centre de dépistage.

Rançonnage

La difficulté à effectuer les tests de dépistage du Covid-19 et la difficulté à obtenir des résultats rapides donne lieu au développement des actes de rançonnage. Ainsi, certains usagers sont obligés de soudoyer des agents pour obtenir leurs résultats rapidement.

« J’ai payé auprès d’un agent la somme de 10 000 FCFA et mon test fait lundi est déjà disponible. J’ai préféré payer pour obtenir les résultats rapidement au lieu de passer des journées à tourner ici sans être sûr que mon test sera disponible. Mon vol est prévu pour ce 16 septembre », témoigne un usager. Ces tests sont pourtant gratuits au Cameroun.

Selon des informations glanées sur place, les lenteurs observées dans la prise en charge des usagers sont aussi consécutives au fait que les personnes chargées de faire des prélèvements ne sont pas en permanence sur le site. « L’équipe n’est pas sur place. Les membres de cette équipe viennent prélever ici et ils vont analyser les échantillons ailleurs. Donc cela prend beaucoup de temps », renseigne-t-on. Sauf que ces lenteurs sont préjudiciables à de nombreux voyageurs qui manquent leur vol faute de tests.

SG

Dernière modification le mercredi, 16 septembre 2020 17:36

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.